Audi : les hybrides rechargeables ne seront pas négligés

En plus du développement d’une gamme entière de voitures 100 % électrique haute-performance, Audi compte également lancer au moins un modèle hybride rechargeable par année pour améliorer son positionnement sur le marché. Le volume de production annuelle sera fonction de la demande, mais pourrait atteindre 40 % du volume global.

 

audi-a3-e-tron

 

Alors que des sources citées par Reuters ont révélé la semaine dernière qu’Audi planifiait le développement de toute une gamme de véhicules 100 % électriques haute-performance pour concurrencer BMW et Tesla Motors, il est désormais certain que le constructeur d’Ingolstadt compte également s’appuyer sur les hybrides rechargeables. C’est ce qui ressort des déclarations de Rupert Stadler, PDG de la compagnie, lors de l’introduction de l’A3 E-Tron en Autriche.  « Nous croyons fermement aux hybrides rechargeables et nous allons lancer un nouveau modèle chaque année », a-t-il notamment affirmé. Le PDG a également confirmé que la Q7 sera le prochain modèle à recevoir une déclinaison hybride rechargeable, suivie de l’A6 long-châssis qui sera commercialisée uniquement en Chine et de l’A8.  L’A3 E-Tron sera quant à elle disponible en Allemagne et en Europe à partir de ce mois de juin.

Satisfaction de la clientèle

Audi justifie sa stratégie par le fait que les hybrides rechargeables ne sont pas soumis aux contraintes associées aux véhicules 100 % électriques comme l’autonomie, tout en proposant des performances écologiques appréciables. « Les hybrides rechargeables sont des véhicules électriques pour un usage quotidien, exactement ce que nos consommateurs demandent », a expliqué Stadler. En effet, la plupart des modèles hybrides rechargeables, dont l’A3 E-Tron, disposent d’une autonomie en mode 100 % électrique atteignant 50 km et d’une autonomie totale dépassant 600 km. Le PDG n’a révélé aucun objectif de vente officiel, mais espère que les hybrides rechargeables compteront jusqu’à 40 % du volume annuel de production globale de ses usines d’ici 2020. « Ce sont nos clients qui décideront et nous sommes prêts à satisfaire leur demande », a-t-il lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.