Bonus écologique : PSA plaide pour son retour en faveur des hybrides rechargeables

En parallèle avec son entrée sur le marché des voitures hybrides rechargeables, PSA Group va mener un plaidoyer pour le retour du bonus écologique. Un montant de 2000 euros servira de base aux négociations. Renault soutient l’initiative.

Opportuniste

Le respect des standards européens d’émission pour 2020 dépendra de la capacité des constructeurs à écouler des voitures hybrides rechargeables.  C’est en tout cas ce que soutient PSA Group.  A cet effet, il milite pour le retour du bonus écologique en faveur de ces modèles. « Nous demandons la réintégration des subventions sur les véhicules hybrides rechargeables », a déclaré Laurent Fabre, responsable des relations gouvernementales du groupe à Reuters.

Cette initiative coïncide avec l’entrée programmée de PSA sur le marché d’ici à l’année prochaine. La nouvelle stratégie du groupe priorise l’hybridation pour ses modèles les plus larges.  L’électrification concerne essentiellement les modèles compacts et des citadines.

PSA annonce ainsi pas moins de 8 voitures hybrides rechargeables sur le marché dans les deux prochaines années. Le pionnier, la DS3 Crossback e-Tense, fera ses débuts au Mondial de Paris, en octobre.

Large consensus au niveau des constructeurs

PSA Group n’est pas seul dans ce combat pour le bonus écologique. L’idée bénéficie de l’appui du Comité Français des Constructeurs Automobiles (CCFA). Ce dernier, par l’intermédiaire de son président Christian Peugeot, avait proposé début septembre un montant de 2000 euros. La mesure coutera alors environ 40 millions d’euros sur la base de 20 000 ventes par an. Pour rappel, le CCFA réunit les deux fleurons de l’industrie automobile française PSA et Renault.

Si les deux constructeurs se montrent optimistes, la patience semble de rigueur. En effet, bien que le projet de loi de finances 2019 prévoit une hausse du budget alloué à l’écologie, les priorités portent à priori sur le 100 % électrique et la prime à la reconversion. Laurent Fabre affirme toutefois que le gouvernement demeure « attentif » aux préoccupations du groupe. Les consommateurs également…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.