Bus électrique : Londres renforce son réseau

La ville de Londres effectue un pas de plus vers l’instauration d’une zone à très faible émission de CO2 en centre-ville en intégrant 4 Optare MetroCity, des bus électriques de fabrication britannique, à sa flotte. Ils rejoignent les 2 bus électriques BYD en service depuis 2013.

 

optare metrocity bus électrique à londres

 

La ville de Londres a décidé d’intégré dans un programme de test de 4 bus 100 % électriques du constructeur local Optare, une filiale d’Ashok Leyland et partiellement financée par le Département des transports du gouvernement britannique. Ces bus vont couvrir la route H 98, soit près de 15 km. Le modèle choisi par la municipalité de Londres pour ce projet sera la MetroCity électrique, un bus à pont et étage unique de 10,6 m de long proposant une autonomie de 161 km. Il est équipé d’un chargeur intégré qui lui permet de se recharger à 100 % en 5 heures à 15,2 kW sur une prise standard. Sur une borne de recharge rapide de 50 kW, le plein se fait en 2 heures.

 

Une zone à très faible émission d’ici 2020

 

Ces 4 bus Optare viennent étoffer le réseau de bus 100 % électrique du réseau de transport public londonien qui compte déjà 2 BYD Electric Bus depuis décembre 2013. Ces autocars électriques chinois couvrent les routes 507 et 521. 2 autres exemplaires sont attendus d’ici la fin de cette année 2014. Ils entrent tous dans le cadre de la concrétisation du projet du maire Boris Johnson d’instaurer une zone à très faible émission de CO2 (ULEZ ou Ultra Low Emission Zone) au centre de la capitale britannique d’ici 2020. Ces premiers bus électriques sont destinés à évaluer les performances de la technologie au sein de l’environnement urbain londonien. La balle est surtout dans le camp d’Optare puisque les BYD Electric Bus et leur autonomie réelle de 250 km ont fait leur preuve aussi bien à Londres que partout ailleurs dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.