Déploiement de bornes de recharge : le gouvernement se dote d’une feuille de route

Le gouvernement français a présenté sa nouvelle feuille de route pour le déploiement des bornes de recharge pour véhicule électrique en France. Au moins 16 000 unités devront être réparties sur le territoire d’ici 2016.

 

L?implantation des bornes de recharge pour les véhicules électriques dans les parkings publics s?organise. Un cahier des charges détaille désormais les conditions d?implantation pour les bornes isolées, comme pour les postes de charg

 

La « nouvelle France industrielle » est en marche et la mobilité électrique, à travers le déploiement des bornes de recharge, fait partie des projets prioritaires. C’est ce qu’ont indiqué le premier ministre, Jean Marc Ayrault et le ministre du redressement productif, Arnaud de Montebourg, le 14 mars denier lors de la présentation du plan bornes électriques de recharge à Matignon. Baptisé « Plan Vuibert », en référence à Francis Vuibert, le premier responsable du projet, cette feuille de route entre dans le cadre de la mise en œuvre concrète des 34 projets cette nouvelle politique industrielle dévoilée par François Hollande en septembre 2013. Elle vise à doter le territoire d’un réseau de 16 000 bornes d’ici 2016. Ces bornes devraient se répartir en un réseau dit « essentiel » (axes structurants, autoroutes…) et en un réseau destiné à faciliter la charge quotidienne en ville (places de stationnement des immeubles, parking de centre commercial…).

Bientôt un cadre normatif clair et pérenne

À court terme, le Plan Vuibert cherchera à doter le secteur d’un cadre normatif clair et pérenne. Une attention particulière sera notamment portée sur la mise en œuvre du projet de directive européenne sur les standards de charge. Cette directive consacre les prises de type 2 et combo 2 comme normes respectivement pour une charge normale et pour une charge rapide.  La définition de normes en matière d’interopérabilité fait également partie des priorités immédiates de la feuille de route en même temps qu’une mise à jour des objectifs français, européens et internationaux pour 2015, 2020 et 2030. Quoi qu’il en soit, l’adoption de ce plan devrait redynamiser le marché des véhicules 100 % électriques dont les ventes semblent avoir du mal à décoller en ce début d’année tout en permettant à la France de se rapprocher du quota de 55 000 bornes à installer d’ici 2020 que l’Union Européenne est sur le point de lui imposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.