Des bus électriques standards Bolloré pour la région Ile-de-France

Le groupe Bolloré a remporté une commande de bus électriques standards passée par les opérateurs publics de la région Ile-de-France en début d’année. Une dizaine de bus électriques de 12 mètres et proposant une autonomie de 180 kilomètres devraient intégrer le réseau de transport public d’ici 2016. Le constructeur français aura fort à faire pour justifier son choix par les autorités face à des concurrents de renommée mondiale comme BYD.

 

Un bus standard de la RATP.

Un bus standard de la RATP.

 

12 mètres, 90 passagers, 180 km d’autonomie

La Régie des Transports Parisiens (RATP) et le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) ont annoncé la semaine dernière l’attribution de la commande d’une dizaine de bus électrique à BlueBus, la filiale du groupe Bolloré chargée de la fabrication d’autocar électrique. Les bus électriques en question seront des bus « standards » de 12 mètres de long et pouvant transporter environ 90 passagers. Bolloré devrait ainsi développer et produire un nouveau bus répondant à ces exigences puisqu’actuellement il ne propose qu’une navette électrique de 5,4 mètres dotée d’une capacité d’accueil de 22 passagers. Le STIF précise également que le groupe de Vincent Bolloré a proposé une autonomie de 180 km en une seule recharge. Les premiers exemplaires sont attendus dans les rues de la capitale d’ici à fin 2015.

Défi de taille pour Bolloré

En fonction des résultats (performance et réactions des usagers) des premiers bus électriques mis en service, le STIF pourrait commander d’autres exemplaires supplémentaires auprès de Bolloré. Le marché est ainsi évalué entre 10 et 40 millions d’euros. Pour remporter le marché, le groupe français a dû faire face à une forte concurrence. Des constructeurs comme BYD, avec son Electric Bus qui connait un succès planétaire grâce à des performances impressionnantes, Volvo Bus, dont la réputation dans le secteur n’est plus à démontrer ou Iveco figuraient ainsi parmi les candidats évincés. Le STIF indique que Bolloré a remporté « le premier marché de cette importance en Europe ».  Cette commande représente ainsi un challenge de taille pour Bolloré qui a également présenté sa candidature pour le déploiement des 16 000 bornes électriques destinées à constituer le réseau essentiel français.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.