DriveNow : le service d’autopartage de BMW en service à Londres

Le groupe BMW propose désormais son service d’autopartage DriveNow à Londres. Il tentera de faire mieux que son concurrent Daimler qui a abandonné le marché faute de demande. La flotte de DriveNow comptera jusqu’à 300 véhicules, dont des BMW i3, d’ici 2015.

 

BMW DriveNow autopartage

 

30 BMW i3 en 2015

Quand le groupe Bolloré exportera son système d’autopartage de voiture électrique dans la capitale britannique en 2016 comme l’a annoncé cette année son PDG Vincent Bolloré, il aura sur place un concurrent de taille. En effet, BMW a lancé cette semaine son service d’autopartage DriveNow à Londres en partenariat avec le loueur de voitures Sixt. Composée de 210 BMW série 1 et Mini Countryman, la flotte de DriveNow accueillera 30 BMW i3 100% électriques dès le premier trimestre 2015. Le groupe espère porter le nombre total des véhicules en service à 300 d’ici à la fin de l’année 2015. Durant une phase initiale, le service sera uniquement disponible auprès de 3 arrondissements de la municipalité. Il sera étendu à d’autres zones en fonction de la demande.

Terrain hostile

En s’attaquant à la ville de Londres, BMW DriveNow arrive en terrain hostile. En effet, il y a peine 6 mois, le géant Daimler a décidé d’arrêter de proposer son système d’autopartage Car2Go au Royaume-Uni faute de consommateur. Il avait alors évoqué l’attachement culturel des Britanniques à la possession d’un véhicule individuel pour expliquer l’échec du service qui continue de séduire d’autres villes européennes et américaines. Peter Schwarzenbauer, responsable des services de mobilité chez BMW, assure de son côté que le groupe a tiré des leçons sur la manière d’adapter le système d’autopartage à la capitale britannique. C’est ce qui explique notamment le choix d’un début à petite échelle d’après ce haut responsable de BMW.  L’avenir dira si le pari du groupe bavarois est payant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.