Dubuc SLC: Après le kit car Tomahawk, une voiture 100% électrique

side-front

Un supercar électrique made in Québec

Déjà connu comme étant un fabricant de carrosseries et de châssis ultralégers ainsi que pour sa voiture en kit, Tomahawk, la compagnie québécoise Dubuc SLC (Super Light Car) a révélé son intention de se lancer dans le développement d’une voiture électrique entière. Destiné à être le premier modèle de ce genre à se parer du label made in Québec, ce concept dont le nom reste à ce stade inconnu est programmé pour une sortie d’ici 2017. Les détails de ce nouveau concept 100 % électrique de Dubuc SLC n’ont pas encore été communiqués, mais il devrait accueillir un groupe motopropulseur capable de le propulser de 0 à 100 km/h en moins de 4 s. L’autonomie se situerait quant à elle aux environs de 300 kilomètres. Présentée par Mario Dubuc, le fondateur de la firme, comme « un véhicule plus haut de gamme que le kit car (Tomahawk) », le futur modèle 100 % électrique couterait entre 55 000 et 60 000 euros.

La Tomahawk incertaine

Ce prix pourrait être revu à la baisse en fonction de l’évolution de celui des batteries électriques d’ici le lancement du concept électrique Dubuc en 2016-2017. Le design reste également un mystère même si l’on peut envisager quelques ressemblances avec la Tomahawk. L’avenir de cette dernière demeure, au passage, incertain puisque Dubuc SLC concentrera vraisemblablement toutes ses ressources dans le développement de la nouvelle voiture électrique. Dévoilée lors du dernier Salon de l’automobile de Montréal en janvier 2014, la Tomahawk, qui possède également une version 100 % électrique présentée officiellement en mars, avait pourtant attiré le public. Son assemblage jusqu’à 8 fois plus rapide et plus simple que celui d’un véhicule en kit classique et son prix inférieur à 22 000 euros en faisait pourtant un produit intéressant, mais Dubuc SLC avait encore plus d’ambition et voyait plus grand. Le développement de la Tomahawk est cependant loin d’avoir été une perte de temps puisque c’est cette dernière qui a convaincu les investisseurs de soutenir le nouveau projet de Dubuc.

Dubuc SLC : un constructeur d’avenir

Longtemps traité de rêveur, ce projet de production du premier supercar électrique québécois représente un accomplissement majeur Dubuc SLC. Grâce au financement d’un homme d’affaires important et connu dans le monde de l’automobile rencontré durant le Salon de Montréal 2014, Mario Dubuc pourra faire passer son entreprise du statut de start-up aux installations artisanales à celui de premier constructeur de voiture électrique du Québec. Le ministère de l’économie, de l’innovation et des exportations du Canada aussi prêt à soutenir financièrement le projet. La compagnie québécoise, lauréat 2014 du trophée local pour la création d’entreprise, l’exploitation, la transformation et la production, planifie ainsi de construire une nouvelle usine employant 200 personnes dans la province. Malgré tout, la voiture électrique sera fabriquée à la main et à partir de pièces uniquement fournies par des entreprises québécoises. Rendez-vous lors de l’édition 2016 du Salon de l’auto de Québec, évènement durant lequel Mario Dubuc ambitionne de prendre les premières commandes.

Un reportage de la télévision québécoise :

Galerie photos de la Tomahawk ainsi que du fondateur Mario Dubuc :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.