E-Fan : premier test public pour l’avion électrique Airbus

L’E-Fan, le premier avion électrique développé par Airbus a effectué son baptême de l’air officiel la semaine dernière. La production est programmée pour 2017, mais les modèles définitifs seront des versions améliorées de ce démonstrateur E-Fan 1.

 

e-fan avion electrique

 

Le groupe Airbus a procédé au premier test public de son avion 100 % électrique E-Fan à Mérignac, dans la Gironde, le 25 avril dernier, en présence du ministre de l’Économie, du redressement productif et du numérique, Arnaud de Montebourg. Ce premier vol public fait suite à des essais privés réalisés durant le mois de mars dernier. Il n’a duré que 10 minutes, mais le ministre a tenu à profiter de l’occasion pour vanter les mérites de cette « révolution dans l’aéronautique » et de ce « miracle de l’avion qui fait le bruit d’un sèche-cheveux domestique ». Révélé lors du Salon de l’aéronautique de Paris en 2013, ce petit appareil biplace qui reste à ce stade un avion-école se déclinera en modèles de production en 2017.

Des versions différentes pour la production

L’E-Fan embarque deux moteurs électriques développant un total de 60 kW qui alimentent chacune des hélices à calage variable de l’avion. Ces moteurs sont alimentés par un pack de batteries lithium-ion polymère composé de 120 cellules 40 Ah, 4 volts et fabriqués par KOKAM. Grâce à ce dernier, le démonstrateur présenté à Mérignac possède une autonomie de 45 à 60 minutes avec une vitesse de croisière de 160 km/h et une vitesse maximum de 220 km/h. Les versions de production seront toutefois différentes de cet E-Fan 1.0. Baptisés E-Fan 2 et E-Fan 4, ils seront respectivement dotés de deux sièges côte à côte (les sièges de l’E-Fan 1 sont en tandem) et de quatre sièges et leur autonomie dépassera les 3 heures. Airbus prévoit un volume de production annuel autour de 80 unités dans un premier temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.