Émission de CO2 : 10 % de réduction pour Renault entre 2010 et 2013

Après avoir été désigné constructeur européen le plus écologique de 2013, Renault annonce avoir réduit son empreinte carbone de 10 % entre 2010 et 2013 malgré les ventes décevantes de ses modèles électriques. Le constructeur se projette déjà vers 2016 avec un nouvel objectif de 3 % d’émission de CO2 en moins par an.

 

Renault-ZOE

 

 

Renault a annoncé à travers un long rapport publié le 5 juin dernier qu’il est parvenu à réduire son empreinte carbone de 10 % sur les trois dernières années. Cette performance est l’achèvement d’un engagement public fait par le constructeur français en 2011. Il s’agit d’une première mondiale dans l’industrie automobile d’après le rapport. Ainsi, malgré les ventes largement en deçà des prévisions de ses modèles 100 % électriques, la marque au losange parvient tout de même à réaliser de bonne performance écologique. Renault a déjà été désigné comme étant le constructeur européen le plus écologique de 2013 en mars dernier en étant le premier à afficher un taux d’émission de CO2 moyen par véhicule en dessous de 115 g/km. Deux de ses modèles électriques, la citadine Zoe et l’utilitaire Kangoo Z.E, dominent le marché français et européen dans leurs segments respectifs.

3 % par an jusqu’en 2016

Malgré ce résultat, Renault ne compte toutefois pas se reposer sur ses lauriers et annonce qu’il va poursuivre ses efforts en se fixant comme nouvel objectif de réduire son empreinte carbone de 3 % par an jusqu’en 2016. Si le constructeur français parvient de nouveau à atteindre cet objectif, il ne devrait avoir aucun mal à se conformer à la nouvelle limitation européenne de 95 g de CO2/km d’ici 2020. Il pourrait même dépasser ce but si les ventes de véhicules électriques décollent enfin parallèlement à un déploiement plus important des infrastructures de recharge et à une meilleure familiarité de la technologie par le public. Outre les efforts déployés pour le développement des véhicules à zéro émission, Renault compte également rendre plus écologique l’ensemble de ses activités à travers, entre autres, l’utilisation de matières premières recyclées et la réduction de la consommation énergétique de ses usines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.