Émissions de CO2 en Europe : des États pour le renforcement du régime dès 2025

4 États membres et plusieurs parlementaires ont annoncé leur support au projet de fixation, dès l’année prochaine, de nouveaux standards pour 2025 sur les émissions de CO2 des voitures neuves au sein de l’Union européenne. D’intenses consultations sont attendues dans les prochains mois dans le but de parvenir à des objectifs à la fois ambitieux, réalistes et acceptés par toutes les parties prenantes.

 

commission européenne

 

L’idée d’une nouvelle limitation plus stricte des émissions de CO2 des véhicules neufs ne fait pas encore l’unanimité au sein des instances européennes, mais elle a désormais l’appui de 4 États membres influents. D’après Reuters, les ministres chargés des transports ou de l’environnement de la Finlande, des Pays-Bas, de l’Irlande et de la Suède ont officiellement demandé à la Commission européenne de publier dès l’année prochaine (2016) des standards d’émission plus ambitieux pour 2025. Même si ces derniers se sont abstenus de donner un chiffre précis, il semble qu’ils soutiennent implicitement la fourchette de 68 g/ km à 78 g/km (taux moyen d’émission de CO2 par véhicule) envisagée par la Commission.

 

Vers des objectifs ambitieux, mais réalisables

 

L’initiative de ces 4 États membres a reçu l’appui de plusieurs parlementaires européens issus des groupes « vert », « centre-droit » et « libéral » qui ont également adressé une lettre à la Commission de 17 juin dernier. Toujours d’après Reuters, un membre de cette institution a expliqué qu’une évaluation des standards pour l’après 2020 sera bien effectuée durant la période 2016-2017. Il a insisté sur l’importance d’une consultation élargie de toutes les parties prenantes et sur le caractère ambitieux, mais réalisable des objectifs à fixer. Pour rappel, les constructeurs automobiles, à travers l’ACEA (association des constructeurs automobiles européens) ont déjà affirmé que de nouvelles limitations dès 2025 mettraient en péril la compétitivité de l’industrie automobile européenne qui doit déjà fournir des efforts considérables pour l’atteinte de l’objectif de 95 g de CO2/km de 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.