Les bornes de recharge électrique CHAdeMO pourraient disparaitre dans moins de 5 ans

L’association CHAdeMo  a annoncé sur son site web que le Parlement européen est en train d’examiner un projet de loi visant à mettre fin à l’utilisation des bornes de recharge rapide de cette association japonaise d’ici la fin de l’année 2017. Ce projet est destiné à harmoniser les standards de charge des voitures électriques, mais pourrait, en cas d’adoption, apporter quelques bouleversements dans le secteur.

chademo

Vers une directive européenne

Cette initiative du parlement européen entre dans le cadre d’un projet plus large visant à adopter une directive européenne sur le déploiement des infrastructures pour l’approvisionnement en carburants de remplacement. En y indiquant que d’ici le 31 décembre 2017, les points de recharge rapide en courant alternatif (AC) pour véhicule électrique devraient reposer sur des connecteurs de type2 et les points de recharge en courant continu (DC) sur des connecteurs de type combo 2, les hautes instances européennes condamnent les bornes CHAdeMO qui nécessitent deux prises différentes pour la charge en DC et celle en AC.

Le but de l’opération est d’améliorer le développement et l’efficacité des énergies alternatives en harmonisant les standards et en fixant des objectifs communs que chaque État membre devrait atteindre en adoptant des mesures concrètes sur le plan national.

Quels changements sur le marché européen ?

Cette directive, bien que n’étant pour l’heure qu’un projet, va d’ores et déjà influencer les futurs modèles de véhicules électriques et hybrides destinés à la commercialisation en Europe. Les propriétaires de voitures incluant une prise CHAdeMO, majoritairement les marques japonaises, doivent également anticiper ce changement majeur. En effet, même si les bornes avec des connecteurs de type 2 montent en puissance, près de 1000 bornes de l’association japonaise sont encore déployées et utilisées partout en Europe pour alimenter, entre autres, les Nissan Leaf et les Mitsubishi i-MIEV.  Quant aux connecteurs de type combo 2, ils sont encore très rares, voire inexistants en Europe, même s’ils représentent l’avenir de l’énergie électrique pour véhicule. Les choses devront donc évoluer d’ici 2018 grâce à cette nouvelle directive européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.