Marché chinois : exemption de taxe confirmée pour les véhicules électriques, les modèles importés exclus

Aucun modèle importé ne figure sur la liste des véhicules bénéficiant de l’exemption de taxe pour tout achat de véhicule à énergie nouvelle en Chine. Une liste additive est attendue dans les prochaines semaines, mais en attendant les constructeurs occidentaux perdent du terrain dans la course à la part de marché.

 

voiture électrique chinoise BYD E6

 

Mauvaise nouvelle pour les constructeurs automobiles européens, américains et japonais qui ont misé sur le marché chinois des véhicules électriques. En effet, les modèles importés ne figurent pas dans la liste des véhicules pouvant bénéficier de l’exemption de taxe à l’achat de 10% accordée aux acheteurs de voitures à énergies nouvelles. La liste en question, publiée le 1er septembre dernier lors du lancement officiel de l’entrée en vigueur de l’exemption par le ministère de l’Industrie, recense 17 catégories de modèles exclusivement produits par les constructeurs locaux.

Liste additive

Cette nouvelle prend à contre-pied les constructeurs étrangers (BMW avec l’i3 ou Tesla avec le Model S) qui considèrent la Chine comme le nouvel eldorado de la mobilité électrique. Annoncé durant le mois de juillet 2014, cette exemption devait initialement profiter à tous les modèles électriques, hybrides rechargeables et à pile à combustible sans distinction d’origine. Une liste additive devrait être publiée sous peu d’après les informations relayées par la presse locale, mais en attendant les constructeurs locaux comme BYD et Kandi parviendront à asseoir davantage leurs dominations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.