Mobilité propre : une nouvelle taxe pour les diesels à Londres

Le maire de Londres effectue actuellement du lobbying auprès du gouvernement l’adoption d’une nouvelle charge de 10 livres à l’encontre des conducteurs de modèles diesel en centre-ville.

 

taxe sur les diesels à Londres

 

La ville de Londres intensifie la pression sur les conducteurs de véhicules diesel. En effet, le maire Boris Johnson veut instaurer une nouvelle taxe de 10 livres (environ 12,5 euros) à l’endroit des conducteurs qui souhaitent circuler au centre-ville. Cette nouvelle charge viendra s’ajouter à une redevance existante de 11,5 livres (14,4 euros) pour encombrement du transport routier. Ces mesures entrent dans le cadre du projet ULEZ (Ultra Low Emission Zone) que le premier magistrat de la capitale britannique souhaite mettre en œuvre d’ici 2020.

Cette nouvelle charge touchera tous modèles diesel, à l’exception de ceux qui sont conformes au standard Euro 6, et les modèles à essence immatriculés avant 2006. À partir du 1er septembre 2015, tous les véhicules immatriculés au Royaume-Uni et dans le reste des États membres de l’Union européenne devront d’ailleurs se conformer à ce standard d’émission Euro 6. En France, l’instauration d’une taxe à l’immatriculation de 500 euros est à l’étude. Une proposition de loi en ce sens a été déposée par le parti vert et est actuellement en cours de discussion au sein des chambres parlementaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.