Nouvelles règles sur les tests de consommation : les constructeurs veulent repousser l’échéance

 

Le lobby des constructeurs automobiles européens souhaite que les nouvelles règles encadrant les tests de consommation de carburant envisagées par la Commission européenne ne soient appliquées qu’à partir de 2020. Des raisons techniques sont avancées à l’appui de cette revendication. La décision sera prise le jeudi 7 mai 2015.

 

commission européenne

 

 

Les constructeurs automobiles européens ne sont pas encore prêts à jouer la carte de la sincérité en ce qui concerne les consommations de carburant revendiquées. D’après les informations de Reuters, ils ont en effet décidé de faire pression sur les instances européennes afin de repousser de 3 ans l’application des nouvelles règles destinées à encadrer les réclames sur le sujet. Ces nouvelles règles souhaitées par la Commission européenne pour septembre 2017 concernent notamment l’interdiction des tests réalisés sur des surfaces anormalement lisses et le fait de rendre les portières et les fenêtres plus hermétiques que sur les modèles réellement commercialisés. Le lobby de l’industrie automobile soutient quant à lui que les nouveaux tests ne seront pas possibles à réaliser avant le 1er janvier 2020.

Décision cette semaine

Pour appuyer leur position, les constructeurs évoquent les difficultés techniques liées à la mise en œuvre d’un tel changement. « Quand on considère tous les problèmes qui doivent être réglés dans la finalisation du travail, il devient clair qu’une échéance irréaliste pour la mise en œuvre du test en situation réelle ne peut tout simplement pas être précipitée », a notamment expliqué l’ACEA, le groupe de l’industrie automobile européenne. Pour rappel, des études menées en 2013 ont démontré que les techniques de laboratoires utilisées par les constructeurs pour l’évaluation de la consommation de carburant d’un véhicule ont faussé les réductions des émissions de CO2 enregistrées au sein de l’Union européenne. Les représentants des gouvernements des États membres se réunissent ce jeudi 7 mai 2015 pour examiner toutes ces questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.