Pile à combustible : 4 fois moins chère d’ici 2020 d’après Toyota

D’ici 4 ou 5 ans, les ingénieurs de Toyota réduiront le coût de fabrication d’une pile à combustible à l’hydrogène par 3 ou par 4 afin de rendre la technologie commercialement viable. Cet objectif ambitieux est tout à fait réalisable d’après les responsables de la compagnie. Le prix d’une voiture à pile à combustible se rapprochera ainsi de celui d’un hybride.

 

toyota mirai à pile à combustible

 

Le responsable du développement des véhicules à pile à combustible à l’hydrogène de Toyota, Yasuhiro Nonobe, a déclaré à la presse qu’il prédit que le constructeur sera en mesure d’amener le prix du groupe motopropulseur alimenté par cette technologie au tiers, voire au quart, de celui des systèmes actuels. Cette pile à combustible moins chère devrait équiper la prochaine génération de véhicules proposés par la marque après la Toyota Mirai qui sera commercialisée à partir du mois de décembre au Japon. Les dirigeants du géant nippon se sont notamment fixés comme objectif de sortir cette nouvelle voiture à pile à combustible d’ici 2020 afin de pouvoir l’exposer aux yeux du monde durant les Jeux olympiques de Tokyo, la même année.  « C’est un défi pour lequel nous devons lutter puisque les Jeux olympiques représentant une opportunité en or » a notamment indiqué Nonobe.

Objectif réaliste

Les prédictions de Nonobe peuvent paraitre trop optimistes, mais la réduction de coût envisagée reste bien en deçà de ce qui a été constaté lors du développement de la Toyota FCV, devenue Toyota Mirai. Le prix de la pile à combustible utilisée sur la Toyota Mirai est ainsi 20 fois moins élevé que celui de la première génération conçue en 2008. Le recours à des matériaux moins sophistiqués et moins couteux figure parmi les pistes que les ingénieurs de Toyota auront à explorer avec des obligations de résultat puisque la technologie ne sera pas commercialement viable si les coûts ne diminuent pas rapidement. Le constructeur lui-même compte d’ailleurs sur cette réduction pour atteindre son objectif d’écouler des dizaines de milliers d’exemplaires à partir de 2019. D’ici 2025, Toyota espère même que l’écart de prix entre un modèle à moteur conventionnel et un autre à pile à combustible se situera au niveau de l’écart entre le prix du premier et un modèle hybride actuel, soit environ 2 500 euros.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.