Quant e-Sportlimousine : un prototype électrique doté d’une batterie à cellules à flux à Genève

La compagnie nanoFLOWCELL a choisi le rendez-vous international de Genève pour présenter la Quant e-Sportlimousine, une luxueuse berline sportive 100 % électrique alimentée par une batterie à flux. Elle revendique une autonomie allant jusqu’à 600 km malgré une puissance digne d’un supercar. L’homologation internationale de la technologie est en cours.

 

quant_e-sportlimousine

 

Le Salon de l’automobile de Genève est réputé pour être une vitrine pour des véhicules intrigants et cette année ne fait pas exception notamment avec la Quant e-Sportlimousine de la firme nanoFLOWCELL du Liechtenstein. Outre son design futuriste et ses portes à ouverture en papillon, ce prototype se distingue par son groupe motopropulseur électrique alimenté par une batterie à cellules à flux continu. Grâce à cette technologie, le constructeur revendique une autonomie comprise entre 400 et 600 km. Cette batterie à flux combine les propriétés d’un accumulateur à cellules électrochimiques et celle d’une pile à combustible.  Des électrolytes liquides sont notamment stockés dans deux réservoirs et circulent à travers les cellules de l’accumulateur pour produire des charges électriques qui vont par la suite alimentées le propulseur.

 

0 à 100 en 2,8 s et 380 km/h de vitesse de pointe

 

D’après nanoFLOWCELL, sa batterie possède une capacité cinq fois supérieure à celle d’une batterie lithium-ion classique grâce aux caractéristiques du fluide électrolyte qui a été spécialement développé par la firme. C’est cette innovation qui permet à la Quant de proposer une telle efficacité énergétique et cette autonomie pouvant atteindre les 600 km, malgré une puissance de 653 chevaux fournie par ses 4 moteurs électriques et un couple de 2 900 Nm par roue. La Quant accélère de 0 à 100 km/h en 2,8 s et atteint une vitesse de pointe de 380 km/h. Il ne s’agit pour l’instant que d’un démonstrateur de technologie, mais nanoFLOWCELL travaille en partenariat avec Bosch pour l’obtention d’une homologation internationale pour le système et en vue, éventuellement, de l’installer dans un véhicule de série dans les prochaines années.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.