Réseau essentiel de bornes de recharge : Bolloré présente son projet à 150 millions d’euros

Bolloré confirme sa volonté de devenir le ou l’un des opérateurs privés qui assurera le déploiement des bornes de recharge pour véhicules électrifiés conformément au plan adopté par le gouvernement au début de cette année. Le groupe est prêt à investir 150 millions d’euros dans ce projet. La décision du gouvernement est attendue pour le mois de janvier 2015.

 

L?implantation des bornes de recharge pour les véhicules électriques dans les parkings publics s?organise. Un cahier des charges détaille désormais les conditions d?implantation pour les bornes isolées, comme pour les postes de charg

 

Le groupe Bolloré est le premier opérateur privé à avoir déposé officiellement sa candidature pour le déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques qui vont constituer le réseau essentiel français comme prévu par la loi du 4 août 2014 facilitant le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques sur l’espace public. Le projet de Bolloré couvre l’ensemble des 16 000 bornes prévues par cette loi et sera financé à hauteur de 150 millions d’euros sur 4 ans. Les dispositifs fourniront une puissance de sortie de 7 kW, de quoi faire le plein d’énergie en moins de 4 heures pour un modèle 100% électrique.

 

Le choix du gouvernement connu début 2015

 

L’annonce de l’intention de Bolloré de s’engager dans la mise en œuvre de ce plan gouvernemental pour le déploiement des bornes de recharge date de février 2014. Vincent Bolloré, PDG du groupe, avait alors déclaré être prêt à injecter 100 millions d’euros. Finalement, ce dernier a consenti à investir 50 millions d’euros supplémentaires pour s’assurer l’obtention du marché. La décision du gouvernement sera connue d’ici à la fin du mois de janvier 2015 après évaluation de tous les dossiers par le ministère de l’économie et celui de l’écologie.

 

Concurrence attendue

 

Pour l’heure, aucun concurrent ne s’est officiellement positionné face à Bolloré, mais EDF pourrait être intéressée par le projet. Vincent Bolloré s’est quant à lui dit être ouvert à une éventuelle coopération avec d’autres opérateurs. Parmi les critères qui seront pris en compte par le comité d’évaluation figurent l’équilibre territorial et la dimension interrégionale du déploiement. Quoi qu’il en soit et peu importe le ou les opérateurs choisis, le déploiement des bornes recharges devra ainsi se faire en harmonie avec les besoins des collectivités locales et avec les infrastructures publiques existantes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.