Saab : NEVS obtient un moratoire pour le paiement de ses dettes

NEVS a obtenu une protection temporaire de la justice contre d’éventuelles poursuites de ses créanciers pour le remboursement des dettes du constructeur automobile Saab. Un autre obstacle fait cependant son apparition puisque la firme chinoise est obligée de renégocier les droits d’exploitation de la marque Saab.

 

saab 9-3

 

La justice suédoise a accordé la demande de moratoire formulée par NEVS, propriétaire de la marque Saab depuis 2012, pour le règlement de ses créances. Cette décision laisse à la firme un temps de répit qu’il devrait exploiter pour finaliser les négociations destinées à trouver des financements additionnels auprès de deux constructeurs automobiles majeurs. La dette de NEVS s’élève à environ 44 millions d’euros. Dans un premier temps, la requête de NEVS a été rejetée, étant considérée par la Cour comme trop « vague » et mal documentée, mais après une seconde saisine le vendredi 29 août dernier, le constructeur a fini par avoir gain de cause.

L’utilisation de la marque Saab à renégocier

Malgré cette bonne nouvelle, les malheurs du constructeur qui espère commercialiser la nouvelle 9-3 d’ici 2015 ne s’arrêtent pas là. En effet, Saab AB, une entreprise spécialisée dans l’aéronautique, la défense et la sécurité civile, distincte de Saab Automobile depuis 1990, a révoqué les droits permettant à NEVS d’exploiter la marque Saab. Cette faculté est prévue dans la demande de moratoire accordée au constructeur automobile étant donné qu’au moment du rachat de Saab Automobile, seule l’acquisition des biens d’équipements était incluse dans le contrat. NEVS compte cependant régler ce problème en renégociant les droits d’exploitation de la marque dès qu’il trouve de nouvelles sources de financements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.