Samsung SDI : une nouvelle usine de batterie électrique en Chine

Samsung SDI devient le premier fabricant étranger à produire des batteries pour voitures électrifiées en Chine grâce à l’ouverture d’une usine à Gaoxin. La firme coréenne est prête à investir plus d’un demi-milliard d’euros et des extensions sont à prévoir.  Elle ambitionne de prendre une part importante du marché local en concluant des accords avec les plus grands constructeurs présents.

 

Samsung siège

 

Si les constructeurs de voitures électriques s’y ruent depuis quelques années, c’est au maintenant au tour des fabricants de batteries lithium-ion de s’intéresser au marché chinois. Le Sud-Coréen Samsung SDI a ainsi procédé à l’inauguration de sa nouvelle usine, la première en Chine, dans la zone industrielle de Gaoxin. Grâce à cette initiative, Samsung SDI est devenue le premier fabricant majeur à s’implanter au sein de ce qui est actuellement le plus grand marché automobile du monde. Samsung compte sur cette présence pour signer d’importantes commandes avec les constructeurs locaux et étrangers en mettant, entre autres, en avant les économies liées à la proximité. La demande existe puisque le gouvernement chinois s’est fixé comme priorité de vulgariser les véhicules dits à énergie nouvelle (électrique, hybride rechargeable et à pile à combustible) pour lutter contre une pollution atmosphérique.

L’usine de Gaoxin est déjà opérationnelle depuis le mois de septembre et Samsung SDU indique qu’il a déjà conclu des accords avec 10 constructeurs chinois, dont le constructeur de bus Yutong et le manufacturier de camions Foton, deux des plus grandes compagnies automobiles de Chine. L’usine produit à la fois les cellules et les modules. Elle devrait être capable de sortir jusqu’à 40 000 packs de batteries lithium-ion par an. Des extensions supplémentaires sont encore au programme puisque Samsung SDI va y investir environ 528 millions d’euros d’ici 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.