Scooter électrique : une hausse des ventes de 50 % d’ici 2020

Une récente étude montre que les ventes de scooters électriques connaîtront une hausse de 50 % d’ici 2020 pour atteindre les 18 millions d’unités. Le marché européen restera en seconde position en termes de demande après le marché asiatique.

Le scooter électrique Peugeot e-vivacity

Le scooter électrique Peugeot e-vivacity

La société américaine Navigant Research vient de publier les résultats d’une nouvelle analyse du marché de la mobilité électrique qui mettent en évidence que les scooters électriques en circulation devront atteindre la barre des 18 millions d’ici 2020. Par rapport au niveau actuel qui s’élève à 12 millions d’unités, cette hausse constitue une augmentation globale des ventes de l’ordre de 50 %. Cette popularité s’explique par l’urbanisation de plus en plus importante de la planète et les conséquences qu’elle entraîne (congestion urbaine, pollution, problèmes de stationnement…), une urbanisation qui se conjugue avec la difficulté des autres solutions de mobilité électrique, comme les voitures, à devenir accessibles aux consommateurs notamment en termes de prix. En effet, la voiture électrique à moins de 20 000 euros reste pour l’instant au stade de promesse alors que les vélos et motocyclettes sont déjà disponibles à partir de 2 000 euros.

99 % de la demande en Asie

L’étude montre que le marché asiatique restera le plus important. 99 % des ventes y seront réalisées avec une préférence des clients pour les scooters électriques entrée de gamme, avec très peu de fonctionnalités, mais à coût assez bas. Le marché européen arrive en deuxième position, loin derrière l’Asie, et devant l’Amérique du Nord, mais avec une propension des consommateurs à opter pour les modèles plus coûteux et plus performants. Ce contraste se transpose également sur le classement des plus grands constructeurs de scooters électriques qui est dominé par la firme chinoise Jiangsu Xinri E-Vehicle Co et ses homologues asiatiques comme SYM, Terra Motors ou Yamaha. Le constructeur français Peugeot ne se retrouve qu’à la 8e place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.