Sport mécanique électrique : partenariat conclu entre EDF et la FIA

EDF et la FIA ont conclu un partenariat technique pour le développement du sport mécanique zéro émission. Les deux entités échangeront leurs savoir-faire pour faire du sport automobile un levier pour la vulgarisation de la mobilité électrique.

 

partenariat EDF-FIA

 

Les efforts relatifs à la réduction des émissions de CO2 issues du secteur automobile ne se limitent désormais plus aux modèles de tourisme comme en témoigne le partenariat technique que viennent de conclure l’EDF et la Fédération Internationale de l’Automobile. Visant le développement de la technologie électrique dans le sport automobile, notamment dans le cadre du nouveau championnat de Formule E, l’accord en question charge EDF d’effectuer des recherches et audits sur les groupes motopropulseurs électriques, dont les batteries électriques, sur le processus de charge et sur la sécurité, à travers des travaux en laboratoires.  La compagnie d’électricité contribuera également à l’élaboration et à la mise en œuvre de nouveaux standards de sécurité. La cérémonie officielle de signature a été organisée le jeudi 15 mai dernier.

Bénéfices mutuels

La FIA explique le choix d’EDF par son « haut niveau d’expertise technique » dans le domaine de la mobilité électrique comme l’a indiqué Bernard Niclot, directeur technique de l’organisation. La compagnie d’électricité dispose, en effet, d’un département Recherche et Développement très actif en termes de recherches destinées à améliorer la performance des batteries électriques et les techniques de recharge. Elle collabore depuis quelques années avec quelques constructeurs automobiles comme Renault-Nissan et PSA Peugeot-Citroën pour le développement des batteries électriques. EDF ne cache d’ailleurs pas son intention de tirer profit de ce partenariat technique pour ses activités futures. « Pour EDF, évaluer ces questions est un enjeu absolument majeur et une expérience utile pour sa transposition sur les véhicules de monsieur tout-le-monde », a ainsi déclaré Bernard Salha, son directeur de la recherche et développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.