Station de charge en hydrogène : partenariat entre Toyota et FirstElement en Californie

Toyota, à travers sa branche américaine, vient de conclure un accord avec le fournisseur d’énergie FirstElement pour garantir à ce dernier un appui financier dans l’opérationnalisation et la maintenance de 19 nouvelles stations de recharge en hydrogène à installer à partir de 2015. Grâce ce nouveau partenariat, Toyota continue à préparer le marché au lancement prochain de sa première voiture à l’hydrogène grand public.

 

recharge en hydrogène

 

La branche américaine de Toyota a annoncé la conclusion d’un groupe d’accords financiers portant sur les infrastructures de recharge en hydrogène en Californie avec la start-up FirstElement Fuel Inc. À travers ce partenariat, le constructeur s’est engagé à assurer un financement à long terme des dépenses d’opération et de maintenance liées à de nouvelles stations, au nombre de 19, qui seront mises en place par FirstElement. D’après les termes de l’accord, ce dernier devrait développer un réseau intégré et fiable de stations de charge en hydrogène à travers la Californie et à des emplacements qui seront approuvés par Toyota tout en étant en conformité avec la feuille de route de déploiement de l’État. Le montant des financements à allouer reste à déterminer et sera fonction des subventions accordées à FirstElement par les autorités californiennes.

La Californie : un marché essentiel

Pour Toyota, ce partenariat constitue une opération logique à quelques mois de la commercialisation de sa première voiture à l’hydrogène de série, attendue dès 2015. Le succès de cette dernière dépend étroitement de la disponibilité des infrastructures de recharge comme l’a d’ailleurs souligné Robert Carter, vice-président de Toyota Motor Sales États-Unis, lors de la présentation officielle de la FCV-R durant la dernière CES de Las Vegas. « Les premières années en Californie seront une période critique pour la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène », a-t-il ainsi réitéré avant d’ajouter que la collaboration avec FirstElement permet également et surtout au constructeur de « montrer aux futurs propriétaires que Toyota contribue à garantir la disponibilité des stations de recharge en hydrogène, peu importe la marque de véhicule sur le capot ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.