Technologie électrique : le PDG de Fiat-Chrysler a rencontré ses homologues de Tesla et d’Apple

Dans la continuité de sa démarche visant à trouver les meilleurs partenaires pour Fiat-Chrysler, le PDG Sergio Marchionne a discuté avec les dirigeants de Tesla Motors et d’Apple. Les résultats de ces rencontres seront certainement connus d’ici quelques semaines.

A new Fiat Chrysler Automobiles sign is pictured after being unveiled at Chrysler Group World Headquarters in Auburn Hills, Michigan May 6, 2014. Fiat Chrysler will build Jeeps in China and Brazil and is expected to invest billions of euros to revamp its battered Alfa Romeo sports-car brand in a bid to convince investors it can turn the newly merged automaker into a thriving global business. Chief Executive Sergio Marchionne unveils the group's long-awaited five-year business plan on Tuesday when he is expected to show how Fiat Chrysler can "go on the attack against the giants" in the industry.   REUTERS/Rebecca Cook (UNITED STATES - Tags: TRANSPORT BUSINESS)

Toujours à la recherche d’un partenaire en vue d’une éventuelle fusion ou collaboration, Sergio Marchionne, PDG du groupe Fiat-Chrysler a annoncé qu’il a eu des réunions avec Elon Musk, PDG de Tesla Motors, Tim Cook, dirigeant d’Apple la semaine dernière. Marchionne n’a pas révélé les détails de ces rencontres même s’il est probable que les discussions ont porté sur les véhicules électriques et les applications dédiées, les domaines de prédilection respectifs des deux compagnies américaines. Le PDG de Fiat-Chrysler a tout de même avoué être « incroyablement impressionné par ce que ce gamin a fait » en parlant d’Elon Musk. Il a également profité de son voyage pour monter à bord de la voiture autonome de Google, autre compagnie susceptible de l’intéresser dans l’optique d’un éventuel partenariat.

Pour rappel, Sergio Marchionne a déclaré le mois dernier qu’il était ouvert à un partenariat avec les deux géants de la technologie Apple et Google si ces derniers venaient à faire leurs entrées dans l’industrie automobile. Il est convaincu que ces deux compagnies ont le potentiel pour secouer le marché au vu de leurs puissances financières et de leur savoir-faire et qu’il est préférable d’en faire des alliés. Si Google est officiellement engagé dans la course à la voiture autonome depuis plusieurs années, Apple n’a toujours pas confirmé son intention de se lancer dans la production d’une voiture électrique malgré les rumeurs persistantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.