Véhicule électrique et hybride : un superbonus à l’achat pouvant atteindre 10 000 euros en 2015

Sous certaines conditions, le consommateur français pourra profiter d’un superbonus de 10 000 euros pour l’achat d’un véhicule propre en 2015. D’autres mesures incitatives ont également été annoncées par le ministère de l’économie avec comme objectif de faire de la France un eldorado de la mobilité électrique.

 

plan sur les vehicules propres.ministere de l'economie

 

Dans le cadre de ses efforts pour faire de la France le leader de la mobilité de demain, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un superbonus à l’achat en faveur des véhicules 100 % électriques et hybrides rechargeables en 2015. En effet, des subventions supplémentaires de 3 700 euros pour l’acquisition d’un modèle électrique et 2 500 euros pour un hybride rechargeable viendront s’ajouter aux bonus écologiques actuels qui seront maintenus (6 300 euros pour un électrique et 4 000 euros pour un hybride rechargeable). Ainsi, pour certains modèles et pour certains consommateurs, le montant total des aides peut s’élever à 10 000 euros. Pour bénéficier de ce superbonus, l’acquéreur doit résider dans une zone urbaine appliquant un plan de protection de l’atmosphère. Il doit également mettre à la casse un véhicule de plus de 13 ans.

Un vaste plan pour les véhicules propres

D’après le ministère de l’Économie, ces conditions ne sont pas difficiles à réunir puisque 48 % de la population et près de 1 million de véhicules sont concernés. Le principe de ce superbonus avait été annoncé par le ministre de l’Écologie, Ségolène Royale, lors du lancement du projet de loi sur la transition énergétique en juillet de cette année. Il fait partie des mesures prévues par le plan de soutien à la production automobile présenté par le ministre de l’Économie, Emanuel Macron, le 2 octobre dernier. Ce plan consacre une place importante au développement de la filière électrique et confirme, entre autres, le déploiement futur d’un réseau essentiel de bornes de recharge et la mise en place de diverses structures destinées à faciliter l’information et les échanges entre les usagers de la mobilité électrique (répertoire public des stations de charge et Association française pour l’Itinérance de la Recharge électrique des Véhicules).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.