Véhicule électrique : la Norvège est le marché européen le plus important

 

La Norvège est devenue l’épicentre de la mobilité électrique en Europe en 2014 en ayant enregistré le plus grand nombre de véhicules électriques neufs. L’ensemble du marché européen a cependant connu une croissance inédite de 60 % par rapport à 2013. La tendance devrait se poursuivre avec la multiplication des offres et la densification du réseau de stations de charge.

 

oslo-norvège

 

La Norvège a pris la première place européenne en termes d’immatriculation de véhicules électriques neufs pour 2014, devant la France, après une année exceptionnelle. 18 649 véhicules y ont été enregistrés contre 15 046 pour l’Hexagone d’après les chiffres de l’ADEME. La force de ce petit royaume de 5,15 millions d’habitants réside dans l’importance des incitations financières à l’achat et la disponibilité des infrastructures de recharge qui forment l’un des réseaux les plus denses au monde. Les véhicules électriques occupent plus de 10 % de part de marché en Norvège et la situation devrait continuer à s’améliorer au fur et à mesure que les offres se diversifient et que les législations européennes en termes d’émission de CO2 deviennent plus strictes (limitation à 95 g de CO2/ km à partir de 2020).

Forte croissance pour l’ensemble de l’Europe

Les immatriculations norvégiennes 2014 représentent d’ailleurs le double de celles de l’année précédente, mais c’est une tendance qui n’est pas propre à ce pays. En effet, l’ensemble du marché européen des véhicules électriques a connu une croissance de plus de 60 % entre 2013 et 2014. 65 199 véhicules particuliers et utilitaires électriques ont ainsi été écoulés par les concessionnaires. Les modèles stars restent ceux de l’alliance Renault-Nissan (14 385 immatriculations pour la Nissan Leaf et 10 980 pour la Renault Zoe). La Tesla Model S est également bien placée avec 8 744 immatriculations essentiellement effectuées en Norvège. Les voitures électriques allemandes montent en puissance puisque la BMW i3 s’est vendue à 5 620 unités pour sa première année de commercialisation tout comme la Volkswagen e-Up ! qui s’est écoulée à 5 170 exemplaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.