Vente de véhicules électriques : l’importance des aides gouvernementales mise en avant par Research Capsule

Les mesures financières incitatives d’origine gouvernementale constituent les principaux facteurs de développement du marché des véhicules électriques et hybrides d’après une firme d’analyse américaine. L’année 2015, année où plusieurs gouvernements prévoient d’augmenter ou d’accorder diverses aides pour l’achat de véhicules à faible émission de CO2, devrait ainsi être un tournant majeur pour l’industrie automobile.

 

La Nissan Leaf, la voiture électrique la plus vendue au monde.

La Nissan Leaf, la voiture électrique la plus vendue au monde.

 

D’après les résultats d’une récente étude réalisée par la firme américaine Research Capsule, les mesures financières d’incitation à l’achat mises en place par les gouvernements constituent la variable la plus importante dans l’évolution des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables d’un pays donné.  A côté de ces incitations, la disponibilité des infrastructures de recharge, le niveau de développement économique, le cout du pétrole et le prix des véhicules font partie des autres critères. L’étude en question a porté sur les principaux marchés mondiaux des voitures électriques et hybrides à savoir : les États-Unis, la Chine, le Japon, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Norvège et la Suède. Elle souligne le caractère incontournable des subventions et autres bonus écologiques dans la vulgarisation de la mobilité électrique tant que le coût de la technologie reste plus élevé que celui des moteurs à combustion.

2015 : une année prometteuse

Si les analystes de Research Capsule ne se trompent pas, l’année 2015 devrait alors être le début d’une période faste pour les ventes de véhicules écologiques en France. En effet, le gouvernement français a annoncé l’instauration d’un superbonus écologique de 10 000 euros pour les modèles 100 % électriques (6 300 euros actuellement) sous certaines conditions. La Chine devrait également confirmer son statut de nouvel eldorado de la mobilité électrique étant donné les différentes mesures adoptées par les autorités centrales et locales depuis 2013 (exonération de taxe à l’achat, subventions…). Enfin, le marché allemand mérite d’être surveillé de près puisque la Chancelière a évoqué la possibilité pour proposer des subventions à l’achat aux conducteurs allemands pour la première fois de son histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.