Voiture électrique : au tour de Siemens de s’engager sur le marché chinois

Siemens a choisi de s’allier avec le constructeur local BAIC pour tenter de conquérir le marché chinois des véhicules électriques. Le joint-venture a été signé dans le cadre de Salon de Pékin 2014 et devrait aboutir sur un modèle 100 % électrique de série dès cette année.

 

siemens-BAIC

 

Le potentiel énorme du marché chinois des véhicules électriques continue d’attirer les plus grandes firmes européennes et américaines puisque c’est l’équipementier allemand Siemens qui se lance à son tour dans la conquête de ce dernier à travers un joint-venture avec le constructeur BAIC (Beijing Automotive Industry Holding). Xu Heyi, président du groupe chinois, a notamment reconnu qu’avec Siemens, ils vont « tracer le chemin pour une plus grande part de l’e-mobilité sur les routes de demain » étant donné l’importance respective des deux compagnies dans leurs secteurs. L’accord a été conclu durant le Salon international de l’automobile de Pékin 2014. Dans le cadre de ce partenariat, Siemens devrait ainsi fournir des composants pour les groupes motopropulseurs électriques, dont des électroniques de puissance et des moteurs électriques, destinés à équiper des véhicules de la marque chinoise.

100 000 exemplaires par an

La production du premier modèle électrique issu de cette nouvelle collaboration entrera en production dès cette année 2014, même si le volume sera initialement limité. La production de masse débutera quant à elle en 2015 auprès de l’usine de BAIC à Pékin, en Chine. À terme, les deux compagnies se fixent un objectif ambitieux de 100 000 exemplaires par an. Les gammes concernées seront les BAIC Classe S, C et L et les puissances des moteurs électriques varieront entre 45 et 200 kW. Siegfried Russwurm, membre du conseil d’administration de Siemens AG affiche une confiance absolue quant au succès du projet avec BAIC qu’il considère comme un joint-venture entre deux « fortes marques ». Ces dernières auront fort à faire avec une concurrence déjà bien installée, que ce soit au niveau des constructeurs locaux comme BYD, qu’internationaux comme Audi et Volvo et bientôt Volkswagen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.