Voiture électrique : Renault et Bolloré renforcent leur partenariat

Un nouveau partenariat a été conclu le 9 septembre dernier entre les groupes Renault et Bolloré pour mieux exploiter leur complémentarité et renforcer leur positionnement sur le marché de la mobilité électrique. Comprenant 3 volets, le partenariat en question prévoit, entre autres, l’assemblage des modèles Bolloré à Dieppe, l’intégration de la Twizy dans les flottes de Bluely et Blueclub et l’éventuelle production d’une petite sœur à trois places de la Bluecar.

 

partenariat renault-bolloré.voiture électrique

 

Les deux constructeurs français Renault et Bolloré ont annoncé la signature d’une série de 3 accords destinés à assurer la promotion des véhicules électriques. Ce nouveau partenariat renforcé fait suite au mémorandum d’entente conclu en septembre 2013. Il prévoit une coopération industrielle aboutissant à l’assemblage des Bluecar auprès de l’usine Renault de Dieppe, la mise en place d’un joint-venture dans le domaine de l’autopartage électrique en France et en Europe, et une étude de faisabilité relative à l’éventuelle production d’un modèle électrique alimenté par une batterie lithium-métal-polymère (LMP) Bolloré. Les deux compagnies espèrent tirer profit de leur « complémentarité » pour s’imposer sur le marché en pleine croissance de la mobilité électrique. « Le groupe Renault a une expertise dans le design, le développement et la production de véhicules électriques. Le groupe Bolloré est un acteur principal des solutions de stockage de l’électricité … et des programmes d’autopartage électrique», indique notamment le communiqué de presse officiel.

Les détails du partenariat à 3 volets

Selon les termes du volet “coopération industrielle” du partenariat, Bolloré a chargé Renault de prendre progressivement le contrôle de l’assemblage du Bluecar. Jusqu’ici effectuées en Italie, les opérations seront transférées à Dieppe à partir du second semestre 2015. L’usine de Dieppe bénéficie déjà des installations de pointe nécessaires à l’assemblage des citadins électriques ou thermiques et devrait accueillir un nouvel atelier spécial dédié à ce segment d’ici peu. Le joint-venture dans le domaine de l’autopartage, quant à lui, sera détenu à 30% par Renault et 70% par Bolloré. À partir de cette année, elle prévoit l’intégration de la Renault Twizy dans la flotte des réseaux Bluely de Lyon et Blueclub de Bordeaux, à côté du Bolloré Bluecar. Enfin, concernant le troisième volet du partenariat, un modèle électrique 3 places équipé d’une batterie LMP de 20kWh, plus compact que la Bluecar, devrait voir le jour. Il rejoindra les flottes des réseaux d’autopartage Bolloré, mais sera également proposé à la commercialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.