Lexus IS 300h

Lexus IS 300h

Avec la sortie de sa IS 300h, Lexus abandonne le diesel et mise tout sur sa technologie hybride basée sur un moteur essence. La Lexus IS 300h essaye ainsi une autre approche pour aller concurrencer les berlines allemandes sur leur terrain. D’ailleurs le moins que l’on puisse dire, c’est que la voiture japonaise a des arguments à faire valoir pour se placer sur le marché. Puisqu’elle affiche 223 CV avec une consommation moyenne de 4.3l/100, ce qui lui permet d’être plus intéressante que les berlines diesel qui dominent habituellement ce segment.

Informations techniques de la Lexus IS 300h :

Type d’hybride :Non rechargeable
Date de commercialisation :1 juin 2013
Moteur thermique
Cylindrée :2494 cm3
Puissance du moteur thermique :181 ch - 133 kW
Carburant :Essence
Moteur électrique
Puissance du moteur électrique :105 kW - 143 ch
Couple du moteur électrique :300 Nm
Performances globales
Puissance totale :223 ch - 164 kW
Emissions de CO2 :99 gr/km
Vitesse maximale :200 km/h
0 à 100 km/h8,3 secondes
Autonomie et batteries de la Lexus IS 300h
Autonomie totale :1400 km
Autonomie 100% électrique :3 km
Type de batteries :NiMH
Capacité des batteries :1,6 kWh
Consommation de la Lexus IS 300h
Urbain:4,4 l/100km
Mixte:4,3 l/100km
Extra-urbain:4,5 l/100km
Dimensions de la Lexus IS 300h
Longueur :4665 mm
Largeur :1810 mm
Hauteur :1430 mm
Poids :1620 kg
Nombre de portes :5
Places assises :5
Volume du coffre :450 dm3

Prix de la Lexus IS 300h :

Prix hors bonus38490 €
Bonus MalusBonus de 3000 €
Disponibilité :1 juin 2013

Avantages et inconvénients : l’essentiel

Points positifsPoints négatifs

- Un design qui détonne.
- Un habitacle confortable.
- Une consommation réduite.

- Un manque de dynamisme.
- Une motorisation qui manque de sportivité.
- Prix élevé des versions haut de gamme.

Les essais au volant de la Lexus IS 300h :

Le test de la Lexus IS 300h réalisé par Turbo nous permet de découvrir que cette nouvelle version profite d’un intérieur très spacieux. Les places arrières sont confortables et Lexus a sût conserver un volume de coffre raisonnable. Par contre bien que cette version affiche des courbes dynamiques et une ligne sportive, nous sommes loin de la sportivité et du répondant des moteurs essence, et même diesel. En fait malgré ses 223 CV, l’IS 300h fonctionne un peu comme une Prius, d’ailleurs la transmission à variation continue ECVT, dissuadera très vite vos envies de sportivité. Mais si on oublie cet inconvénient, la Lexus IS 300h est un véhicule très agréable à conduire qui remplit en plus ses objectifs écologiques.

Selon l’essai réalisé par BlogAutomobile de la Lexus IS 300h, la berline s’adresse à tous les consommateurs qui pensent que les productions allemandes manquent d’audace. La berline japonaise affiche en effet des lignes bien plus dynamiques avec une énorme calandre qui donne l’impression de vouloir avaler le bitume. D’ailleurs, la voiture tient ses promesses, car, même si elle ne fait pas preuve d’une sportivité exceptionnelle, c’est une berline qui vous permettra de parcourir les kilomètres dans un maximum de confort et en faisant de belles économies. L’habitacle est en effet parfaitement insonorisé et son comportement routier est impeccable, ce qui permet de ne pas voir les kilomètres défilés.

Galerie photos de la Lexus IS 300h :

Une réflexion au sujet de « Lexus IS 300h »

  1. Aelis

    Exemple de décalage : écologie / hybride.
    Un moteur de 211 cv, cela est-il judicieux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.