Comment le(s) generateur, le(s) moteur electrique et les roues fonctionnent-t-il ensemble sur une voiture hybride ?

Les voitures hybrides sont des voitures tendances ces dernières années. N’ayant rien à envier aux voitures classiques en matière de design, elles ont néanmoins une motricité différente de ces dernières. Comment fonctionnent donc ces voitures ?

Qu’est-ce qu’une voiture hybride ?

Le terme hybride fait penser à l’association d’au moins deux entités : c’est le cas dans ce cas précis ! En effet, une voiture hybride ne combine pas deux voitures, mais fonctionne avec deux différents types de moteurs. Elle fonctionne avec un moteur thermique et un moteur électrique. Ainsi, sa motricité est assurée par les deux moteurs pouvant travailler en synergie. Ces voitures se distinguent par leur respect vis-à-vis de l’environnement en émettant moins de gaz toxiques.

Le fonctionnement d’une voiture hybride

Une voiture hybride est composée de quelques équipements de base qui la définissent : un moteur thermique, moteur électrique, un ordinateur intégré, un générateur dont la puissance varie selon le type d’hybride.

Sur une voiture classique, la propulsion est assurée par le moteur thermique. Mais du fait qu’il existe deux types de moteurs sur une voiture hybride, le fonctionnement change. Il faut rappeler que le thermique fonctionne au carburant selon le type de consommation du moteur. Quant au moteur électrique, il peut être rechargé : il fonctionne à l’aide d’une batterie installée sur l’armature interne du véhicule.

En général, dans les voitures hybrides, ce sont les moteurs thermiques qui sont les moteurs principaux. Le moteur thermique assure la motricité des roues dans la plupart des cas : ils entraînent les roues. Ainsi les moteurs électriques servent de soutien et donc de moteurs secondaires. Même si les deux générateurs peuvent être reliés aux roues motrices, ils se complètent, travaillant en synergie ou chacun à son tour.

Au démarrage, c’est le moteur électrique qui actionne le moteur thermique. Pendant que vous accélérez, le moteur thermique assure la motricité et donc le déplacement du véhicule à l’aide des roues. Ici il ne le fait pas seul puisqu’il se fait aider par le moteur électrique. C’est dans le cas d’une grande vitesse que le moteur thermique assure la totale mobilité du véhicule.

Le moteur électrique à lui seul peut assurer la locomotion du véhicule quand celle-ci roule à basse vitesse ou lentement. En décélération ou pendant que vous freinez, le moteur électrique se recharge pour ensuite recharger la batterie par le surplus d’énergie emmagasinée. L’ordinateur va alors optimiser la distribution de l’énergie stockée ce qui explique la faible consommation de carburant par ces types de voitures. Il est à la base du fonctionnement des différents moteurs car il sait quand la voiture a besoin d’énergie et de quel type (provenant de quel moteur).

Les types de voitures hybrides

La motricité d’une voiture dépend en grande partie du niveau d’hybridation : ce niveau définit la puissance de leurs moteurs. En effet il existe 3 types de voitures hybrides :

  • les hybrides légères

Ici le moteur électrique est juste un relais et ne peut faire mouvoir le véhicule de façon autonome.

  • les hybrides totales

Dans leur cas, le moteur électrique peut assurer de façon autonome la mobilité du véhicule sur de courtes distances et à faible vitesse.

  • les hybrides rechargeables

Ce sont les seuls types dont la batterie peut être branchée sur un secteur externe. Les batteries permettent une conduite autonome entre 20 et 60 km.

Il faut dire que ces voitures sont une bonne alternative pour la sauvegarde de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.