1 million de voitures électriques en Allemagne d’ici 2020 : possible selon Volkswagen

Volkswagen a annoncé la semaine dernière que l’objectif fixé par le gouvernement allemand d’avoir 1 million de voitures électriques sur les routes d’ici 2020 était réalisable à condition de comptabiliser les modèles hybrides. Le groupe se dit prêt à contribuer à l’atteinte de ce but à l’instar de ses concurrents BMW et Mercedes-Benz.

VW e-Golf et e-Up

Le groupe Volkswagen a une fois de plus réaffirmé sa préférence pour la technologie hybride en incitant le gouvernement allemand à comptabiliser les véhicules qui y en sont équipés afin d’atteindre l’objectif de 1 million de voitures électriques sur les routes germaniques d’ici 2020. « Nous allons apporter notre contribution pour l’achèvement de cet objectif », a indiqué Martin Winterkorn, président-directeur général de Volkswagen, à un panel de discussion réuni près de Ludwigshafen le 23 octobre et qui s’était concentré sur la recherche de moyens pour stimuler la demande en modes de transport à faible émission de CO2. Le PDG a également souligné sa conviction quant au fait que les hybrides offrent « le plus grand potentiel en termes de marché » avant de réitérer l’intention du groupe d’offrir pas moins de 40 modèles de véhicules électriques et hybrides dans les prochaines années.

Les hybrides sont incontournables

La position de Volkswagen rejoint celle de la plupart des constructeurs majeurs qui préfèrent ne pas négliger, voire prioriser la propulsion hybride dans ses efforts de réduction des émissions de CO2, par rapport à la technologie 100 % encore trop onéreuse et peu appréciée par les consommateurs à cause d’une autonomie toujours limitée. Le marché allemand est resté morose avec seulement 4 157 voitures écologiques (hybrides et électriques) sur 3 millions d’immatriculations en 2012 et pas plus cette année. Cependant, le lancement des modèles de fabrication locale comme les Volkswagen e-Golf et e-Up, les BMW i3, i8, X5 e-drive, ou les Audi A3 e-tron devrait attirer plus de consommateurs locaux habitués à la qualité du « made in Germany ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.