Nouvelle règlementation européenne sur les tests de pollution : le Parlement vote contre

Le parlement européen, à travers son comité environnemental, a voté contre la nouvelle règlementation sur les tests de pollution proposée par la Commission. Le texte a été jugé trop complaisant envers les constructeurs. La Commission va ainsi devoir élaborer un nouveau projet qui saura convaincre toutes les parties prenantes.

 

parlement européen

 

Comme prévu, le Parlement européen a rejeté le projet de règlementation des tests de pollution. Soumis au vote de la séance plénière du comité environnemental le lundi 14 décembre dernier, le projet en question a été désavoué par 40 députés (9 députés ont voté pour). L’issu de cette séance était connu depuis quelques semaines puisque de nombreux parlementaires ont déjà indiqué que le texte adopté en comité restreint en octobre 2015 était trop clément envers les constructeurs. « Dans la lignée du scandale Volkswagen, c’est clair que nous avons un besoin urgent de réviser les tests d’émission sur route, mais les propositions d’exemption acceptées par les gouvernements de l’Union européenne sont une honte », s’est ainsi indigné le député libéral néerlandais, Gerbe-Jan Gerbrandy après le vote du 14 décembre.

Ce vote du Parlement signifie que la Commission européenne doit se pencher sur un nouveau projet de texte. Ce processus peut repousser l’adoption définitive d’une nouvelle règlementation de 2 ans, situation que regrettent certains politiciens et responsables de la Commission. En effet, en attendant un accord entre les différentes instances européennes, les tests de pollution en vigueur resteront ceux qui ont déjà été démontrés comme étant en total décalage avec les émissions réelles. Joanna Szychowska, un représentant de la Commission a d’ailleurs tenté en vain d’expliquer aux parlementaires que le texte soumis au vote est un compromis. « Nous avons commencé avec des niveaux beaucoup plus ambitieux et les Etats membres ont indiqué que ce n’était pas ce qu’ils pouvaient accepter », a-t-elle déclaré. Cette déclaration met en évidence la responsabilité première des Etats membres, soucieux de protéger avant tout leurs industries, dans l’échec et la réussite éventuelle des négociations dans le futur.

 

Une réflexion au sujet de « Nouvelle règlementation européenne sur les tests de pollution : le Parlement vote contre »

  1. JL Renson

    Ouf et merci au parlement Européen , souvent critiqué mais vraiment utile , les Européens devraient en etre conscient et voter plus volontiers pour ces parlementaires qui ont du mal a se faire entendre au niveau de la commission toute puissante .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.