Allemagne : le bonus écologique fait son effet

1 791 voitures électriques et hybrides rechargeables ont été achetées par les consommateurs allemands en un peu plus d’un mois depuis le lancement du bonus écologique de 4 000 euros et 3 000 euros début juillet. BMW et Volkswagen en profitent pour dynamiser leurs ventes, tout comme Renault qui défend son statut de leader du marché en Europe.

bmw i3

Bonne dynamique

Longtemps attendu par les consommateurs allemands, le bonus écologique a immédiatement eu un impact sur les ventes de voitures électriques et voitures hybrides rechargeables outre-Rhin. D’après les chiffres officiels des autorités allemandes arrêtés au 04 août 2016, 1 791 modèles ont été immatriculés depuis le lancement de l’initiative le 1er juillet 2016, soit en un peu plus d’un mois. A ce rythme, l’Allemagne devrait rapidement se rapprocher de la France (1 488 immatriculations en juillet 2016 avec un record à 3 255 immatriculations enregistré en mars 2016) et de la Norvège au classement des marchés des voitures électriques les plus dynamiques d’Europe. Parmi ces 1 791 modèles, 1 194 sont purement électriques, 5 97 sont des hybrides rechargeables.

Renault se distingue à l’extérieur

Les constructeurs locaux ont évidemment profité de cette aide gouvernementale. BMW, avec 581 immatriculations, arrive en tête. Volkswagen s’en sort convenablement (154 immatriculations) malgré le récent scandale des moteurs diesels truqués. Par contre, Mercedes-Benz et Audi affichent des performances décevantes, respectivement 84 et 51 immatriculations. Renault a également su tirer son épingle du jeu avec 444 modèles immatriculés. La marque au losange devrait en continuer à asseoir sa domination européenne. A titre de rappel, le montant du bonus s’élève à 4 000 euros pour les voitures électriques et à 3 000 euros pour les voitures hybrides rechargeables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.