BMW i4 : le constructeur en dévoile plus

De source officielle, la BMW i4 optera pour un design conventionnel, contrairement aux précédents modèles de la série. Le constructeur promet également beaucoup en termes d’autonomie.

La BMW série 4 à quoi devrait ressembler l’i4.

Effet d’annonce

La stratégie du teasing fait désormais l’unanimité chez les constructeurs automobiles. Et BMW ne déroge pas à la règle. Le constructeur bavarois dévoile ainsi en compte goutte les premières informations sur la future BMW i4. Le véhicule n’est pourtant pas attendu avant 2021.

Cette fois, la révélation s’avère toutefois de taille. En effet, les responsables ont indiqué à AutoExpress que l’i4 se rapprochera de la série 4 « classique » en termes de design. Il s’agit d’un revirement puisque jusque-là, les séries « i » se sont distinguées par leur design original.

Adrian van Hooydonk, directeur du design de BMW, a lui-même expliqué que le concept de « différenciation de design », initié à travers les BMW i3 et i8, a été abandonné. « Dans les prochaines années, la mobilité électrique deviendra le standard. Elle sera juste l’une des motorisations qu’on peut choisir. Cela va probablement amener les consommateurs à ne pas exiger une différenciation de design », a-t-il indiqué.

Autonomie adaptée à la demande

Concernant le groupe motopropulseur justement, BMW a également précisé que l’i4 s’adaptera à la demande. Le constructeur s’apprête ainsi à proposer plusieurs configurations ayant pour conséquences une autonomie variable. Pour rester compétitive, l’i4 ne descendra toutefois pas en dessous de 300 km (en WLTP). Il s’agit d’ailleurs selon les têtes pensantes de la firme bavaroise de l’autonomie optimale pour les citadins. Soit, la majorité des consommateurs de la marque.

Pour les clients les plus exigeants, BMW promet jusqu’à 600 km d’autonomie (WLTP), à condition pour eux d’y mettre le prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.