BMW : le futur est électrique

Le responsable du développement de produit de BMW a confié que l’électrification et l’hybridation sont désormais au cœur des activités des constructeurs automobiles, dont le sien, et constitue le futur du secteur. Les régulations plus strictes des émissions de CO2 et un changement de comportement des consommateurs seront les leviers de ce basculement.

 

La BMW i3 qui est commercialisée depuis novembre 2013.

La BMW i3 qui est commercialisée depuis novembre 2013.

Le déploiement global des voitures électriques pourrait intervenir plus tôt que ce que prévoient les observateurs d’après Herbert Diess, responsable du développement de produit du constructeur allemand BMW. Pour étayer ses propos, il a déclaré au magazine AutoCar que « l’électrification sera le fil conducteur des activités de BMW qu’elle soit hybride rechargeable, hybride ou totale ». Diess estime que l’Europe devrait être le premier continent à être le témoin de la vulgarisation des voitures électriques à cause des régulations en termes d’émission de CO2 qui y sont plus strictes. Le vieux continent devrait avoir une avance de 5 à 7 ans par rapport aux autres régions. À ce sujet, les négociateurs du Parlement européen sont d’ailleurs parvenus à un projet d’accord visant à mettre en place une limitation à 95 g de CO2/km d’ici 2021.

L’i3 et l’i8 comme bases

Herbert Diess a précisé que malgré cette tendance à l’électrification, la motivation de BMW était toujours d’optimiser le plaisir de conduite, mais que cette philosophie est désormais « sous la pression de l’environnement ». Pour parvenir à concilier ces deux impératifs, Diess a indiqué que le constructeur s’appuiera sur les modèles i3 et i8. « Nous essayerons d’utiliser le kit modulaire développé pour l’i3 et l’i8… pour proposer tous les modèles standards avec une électrification » qui devrait aller de l’entrée de gamme à la haute performance. Ces déclarations ne font que confirmer l’engagement du manufacturier bavarois dans le secteur de la mobilité électrique. En octobre dernier, il a d’ailleurs soutenu officiellement l’objectif du gouvernement allemand de mettre en circulation au moins 1 million de voitures électriques d’ici 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.