Bus électriques : une cinquantaine de véhicules en plus d’ici 2016

D’ici 2016, le réseau de transport public de Londres comptera 51 bus 100 % électriques supplémentaires qui couvriront deux routes entièrement électrifiées. La capitale britannique est en bonne voie pour atteindre son objectif de mettre en place une zone à très faible émission en 2020.

 

tfl ligne de bus électrique

 

La capitale britannique poursuit les efforts de réduction de l’empreinte carbone de son réseau de transport public en annonçant l’électrification de deux nouveaux trajets de bus pour 2016. Les deux trajets, les 507 et 521, seront assurés par des bus 100 % électriques grâce à un accord conclu entre Transport For London (TFL), le gestionnaire du réseau, et l’opérateur Go Ahead. Au total, 51 bus électriques seront opérationnels le long de ces tracés. Grâce à cette initiative, 408 tonnes de CO2 et 10 tonnes de NOx par an en moins seront émises dans l’atmosphère en comparaison avec ce qu’aurait été la situation avec des bus diesels en opération. La 507 et 521 seront les deuxième et troisième routes de bus entièrement électrifiées de la ville. La marque et les caractéristiques des modèles choisis n’ont pas été révélées pour l’instant.

Cette nouvelle étape permettra à Transport For London de faire un nouveau pas vers la mise en place d’une zone urbaine à très faible émission de CO2 (Ultra Low Emission Zone) pour 2020. Il s’est notamment engagé à n’utiliser que des bus 100 % électriques à partir de cette date, ce qui implique une flotte d’environ 300 véhicules (bus classique sans étage). 3 000 bus à étage hybrides complèteront cette flotte écologique. À l’heure actuelle, 9 bus électriques sont déjà en circulation dans les rues londoniennes. Cette flotte sera composée de 22 véhicules d’ici à la fin de l’année.  Il faut signaler que Londres compte également dans ses rues 8 bus à l’hydrogène qui couvre la route RV1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.