Difficultés de Tesla Motors : plus de 4 000 employés congédiés

Condamné à dégager du profit pour ne pas hypothéquer son avenir à long terme, Tesla Motors se sépare de 9% de ses employés. Ces derniers comprennent la décision.  

Restructuration

Le débat sur les menaces représentées par l’électrification de l’automobile sur l’emploi fait débat ces derniers temps. Et les nouvelles venant de Tesla Motors, l’une des figures de proue de la mobilité électrique, ne va pas rassurer les syndicats. En effet, Elon Musk, Pdg de la compagnie américaine, a confirmé le licenciement de près de 4 100 salariés. Cela  correspond à 9% des 46 000 collaborateurs de Tesla.

Musk explique cette décision par une opération de restructuration « difficile, mais nécessaire ». D’après lui, Tesla Motors doit être profitable sur le long terme puisque sa survie en dépend. A travers, cette opération de dégraissage, cet objectif sera atteint dès cette année. Pour rappel, le constructeur subissait des pertes depuis plus de 15 ans, malgré le succès de ses voitures électriques.

Sans rancune

L’argument de la nécessité a convaincu les employés concernés par la décision au vu de leur réaction. «C’est ce qu’il faut pour la compagnie », indique un responsable des ventes limogé. Chez Tesla depuis 4 ans, il ajoute qu’il « ne regrette pas d’avoir donné tout ce qu’il avait ». Ce sentiment, la majorité des 4 100 personnes touchées le partage. Les indemnités conséquentes et les actions qu’ils ont reçues en guise de dédommagement ont également certainement joué un rôle.

Il faut noter que les employés licenciés occupaient des attributions administratives. La restructuration n’affectera de ce fait pas la capacité de production de la firme. De plus, Musk indique qu’il compte recruter là où un besoin existe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.