Étude sur les voitures électriques : les concessions automobiles parmi les obstacles à l’adoption

Les résultats d’une récente étude sur les voitures électriques et leur circuit de distribution indiquent que les concessions automobiles constituent des obstacles à leur vulgarisation. L’expérience d’achat proposée aux clients les pousse vers les modèles à moteur à combustion.

Les concepts stores dédiés font partie des solutions au problème.

Dédain et tromperie

Tesla Motors a décidé, depuis ses débuts, de s’en passer en optant pour une distribution directe de ses produits. A raison, à en croire les résultats d’une récente étude mandatée par le magazine scientifique Nature Research. Cette étude sur les voitures électriques et leur circuit de commercialisation souligne que les concessions automobiles, puisqu’il s’agit d’elles, freinent la vulgarisation de la technologie.  Les auteurs affirment que les concessions sont « dédaigneuses » envers les véhicules électriques et fournissent des informations erronées sur les caractéristiques. La plupart d’entre elles focalisent encore leur savoir-faire en matière de vente sur les modèles à moteur à combustion. Souvent, les agents commerciaux omettent d’inclure les modèles zéro émission dans leurs discussions avec les clients.

Manque d’informations

Combiné à la méconnaissance de la technologie par les consommateurs, cette attitude constitue une barrière à l’achat. Faute d’informations suffisantes, le client se tourne, en effet, instinctivement vers les modèles qu’il estime mieux comprendre. Et le client maîtrise davantage les technologies diesel et essence.

Cette étude sur les voitures électriques a concerné 82 concessions implantées dans les pays scandinaves (Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Islande). Auparavant, d’autres travaux menés aux États-Unis ont conduit an même constat. Les chercheurs avancent le manque de conviction des concessionnaires quant à la viabilité commerciale du produit comme explication à une telle attitude.

Certains constructeurs, comme Renault, commencent à explorer diverses solutions moins radicales que celle de Tesla. Le concept store dédié aux voitures électriques ouvert à Stockholm en février 2018 constitue une piste intéressante.

Une réflexion au sujet de « Étude sur les voitures électriques : les concessions automobiles parmi les obstacles à l’adoption »

  1. Norbert

    Peut-être aussi que les concessionnaires sont les mieux placés pour ressentir l’opinion et les attentes des automobilistes ? Au fil de l’eau on commence à voir les limites et les inconvénients de l’électrique, cf. par exemple http://www.impasse-electrique.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.