France : un classement des véhicules par degré de pollution à l’étude

Le gouvernement Valls étudie la possibilité d’instaurer un système d’identification et de classement des véhicules circulant en France en fonction de la pollution qu’ils émettent. Ce système est destiné à pénaliser les plus polluants, dont les modèles diesels, et à inciter les consommateurs à migrer vers les modes de transport écologiques.

 

MANUEL VALLS DÉFEND SON BILAN

 

Afin d’écarter progressivement les véhicules diesels des habitudes de consommation des Français, le gouvernement français projette d’instaurer un système qui va permettre d’identifier, et éventuellement pénaliser, les véhicules les plus polluants. « En France, le moteur diesel a longtemps été privilégié. Cela a été une erreur, il faut progressivement revenir dessus avec intelligence et pragmatisme », a notamment déclaré le premier ministre Manuel Valls la semaine dernière lors de la cérémonie de clôture de la 3ème Conférence environnementale à Paris. Le système d’identification fera partie de ces moyens pragmatiques et intelligents en facilitant le classement des  véhicules en fonction de leur degré de pollution. Les autorités locales pourront ainsi limiter l’accès des modèles les plus nocifs pour l’environnement dans certaines zones. Le projet devrait être lancé dès 2015.

 

Mesures fiscales révisées

 

Le premier ministre a également évoqué des mesures fiscales pour inciter les consommateurs à abandonner les voitures diesels. Le budget 2015 prévoit ainsi une réduction des avantages fiscaux accordés à ces dernières et une augmentation de 2 centimes d’euros par litre de la TICPE (taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques) en ce qui concerne le gazole.  Manuel Valls a en outre annoncé l’intention de son gouvernement d’élargir le nombre des bénéficiaires de la subvention pour la mise à la casse des vieux véhicules diesels dans les zones dotées d’un plan antipollution. On attend désormais la concrétisation de ces promesses et leurs impacts sur le marché français des véhicules électriques et hybrides qui a commencé à afficher un dynamisme encourageant ces derniers mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.