Infrastructures de recharge : BMW et Nissan s’allient pour équiper l’Afrique du Sud

Grâce à un projet commun de BMW et Nissan pour la mise en place d’un réseau d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques en Afrique du Sud, le continent africain fera bientôt un grand pas vers la mobilité électrique. Les constructions s’achèveront en 2017.

 

pretoria

L’Afrique n’est pas le premier continent qui vient à l’esprit quand on parle de mobilité électrique, mais la situation pourrait bientôt changer. Les branches respectives du groupe BMW et de Nissan en Afrique du Sud ont annoncé la semaine dernière le lancement d’un projet de construction d’un réseau national de stations de charge pour voitures électriques et hybrides rechargeables. L’objectif ultime des deux géants est d’augmenter sensiblement les ventes de véhicules électrifiés et de réduire la pollution causée par le secteur automobile en Afrique du Sud, qui est à ce jour le plus important marché africain. « Pour que l’introduction et l’expansion des véhicules électriques et des hybrides rechargeables sur ce marché soient une réussite, nous devons travailler ensemble », a ainsi indiqué Tim Abbott, directeur général de BMW Afrique du Sud.

 
Explosion des ventes en vue
 

Les travaux débuteront dès cette année et continueront jusqu’en 2017. Les deux constructeurs comptent sur ce projet commun pour booste les ventes des ses modèles phares sur un marché de plusieurs millions de consommateurs potentiels. La Nissan Leaf y est commercialisée depuis 2013, mais le succès reste mesuré à cause du manque d’infrastructure et de sensibilisation. BMW, quant à elle, propose les deux modèles de la série « i », la BMW i3 et la BMW i8, depuis le mois de mars dernier. Nissan et BMW ont également tenu à rassurer l’opinion publique sur le fait que ce projet n’aura aucun impact sur la consommation énergétique globale du pays, consommation qui constitue un important problème à l’heure où l’offre a du mal à suivre la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.