Pile à combustible : Nissan n’est pas pressé

Nissan ne compte pas commercialiser une voiture à pile à combustible avant 2020. Satisfait de ses modèles 100% électriques, le constructeur n’estime pas qu’il y a urgence et préfère attendre un plus large déploiement des infrastructures de recharge en hydrogène.

 

nissan leaf

 

Alors que de plus en plus de constructeurs automobiles majeurs se sont engagés dans une course à la commercialisation de la technologie de la pile à combustible à l’hydrogène, Nissan affiche une sérénité presque troublante. Questionné sur le sujet dans le cadre du Salon de l’auto de Tokyo, Carlos Ghosn, PDG de l’Alliance Renault-Nissan, a indiqué à la presse que son équipe « n’est pas pressé » parce qu’ils « ont déjà une solution zéro-émission ». « Nous ne sommes pas dans la même échelle de temps car nous ne nous trouvons pas dans la même situation », a-t-il ajouté, se référant au succès des véhicules 100% électriques à batteries commercialisés par la marque. En effet, la Nissan Leaf est actuellement le modèle électrique le plus vendu au monde avec plus de 180 000 exemplaires. Elle vient d’être rejointe par l’utilitaire E-NV 200, dont l’adoption par les conducteurs n’a pas non plus tardé.

Ghosn a cependant précisé que Nissan n’écarte pas la solution de la pile à combustible à l’hydrogène. Le constructeur entrera dans la course avec un premier modèle de série à partir de 2020. « La seule question concernant la pile à combustible est que nous pensons qu’il est encore trop tôt », a déclaré le PDG. Le constructeur collabore d’ailleurs déjà sur cette technologie avec Daimler, la maison mère de Mercedes-Benz, qui est quant à lui bien avancé. D’autres concurrents comme Honda, Lexus et Toyota ont profité du Salon de Tokyo pour mettre en avant des versions prêtes pour la production de leurs voitures à pile à combustible ou au moins des concepts qui en sont proches. Nissan estime que les infrastructures de recharge ne sont pas encore suffisamment déployées et que la vulgarisation de ces voitures va rencontrer les mêmes problèmes que ceux que doivent actuellement surmonter les voitures électriques à batterie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.