Recharge intelligente des voitures électriques : Renault collabore avec Eneco

 

Renault et Eneco ont signé un partenariat dans le but d’adapter l’application de recharge intelligente des voitures électriques à la Renault Zoe. Cette dernière permettra aux conducteurs de la Zoe de profiter automatiquement des meilleurs coûts de l’électricité et d’une électricité de source « propre ». Des économies de l’ordre de 15% sont attendues.

 

recharge renault zoe

 

Renault a profité de la COP 21 pour conclure un partenariat portant sur une solution intelligente de recharge pour ses voitures électriques avec Eneco. D’après l’accord signé le 7 décembre dernier, le distributeur d’énergie, à travers sa filiale Jedlix, va développer spécialement pour la Renault Zoe une version de son application de gestion intelligente des recharges électriques. Cette application permettra à la citadine la plus vendue de France de s’alimenter en électricité durant les heures où cette dernière est moins chère et est essentiellement fournie par des sources renouvelables. Il en est ainsi des périodes nocturnes étant donné que la production européenne d’énergie éolienne y est largement supérieure à la demande. Il suffit pour l’utilisateur d’indiquer l’heure à laquelle il a besoin d’une voiture entièrement rechargée et l’application se charge de programmer l’opération en fonction de la fluctuation du prix de l’électricité.

D’après un projet pilote mené par Eneco aux Pays-Bas, cette application de gestion intelligente des recharges a permis aux utilisateurs de réduire de 15% leurs factures d’électricité. Initialement, elle a été créée pour recharger en électricité propre les 3 millions de voitures électriques qu’Eneco s’attend à trouver en Europe en 2020 et pour éviter une surcharge du réseau si ces véhicules venaient à être rechargés au même moment. « Notre application forme un lien direct entre le véhicule électrique et la fourniture d’énergie durable. Par conséquent, l’énergie utilisée pour la recharge est plus durable, la fourniture d’énergie et la demande sont équilibrées et les coûts de la conduite d’un véhicule électrique sont réduits parce que les usagers rechargent leurs voitures à un coût moins élevé », a notamment expliqué Marc van der Linder, membre du directoire d’Eneco.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.