Renault et Bolloré : un partenariat en gestation

Les groupes français Renault et Bolloré ont signé un mémorandum d’entente pour étudier le développement conjoint de solutions de covoiturage et la mise en œuvre d’accords de coopération industrielle et commerciale dans le secteur des véhicules électriques.

usine renault

Participation de Renault pour Bluely et Bluecub

Ce partenariat concernera plus précisément les stations de charge et les batteries d’après le Figaro qui n’a cependant pas cité une source. Le développement du système Autolib’ avec de nouvelles solutions de mise en libre-service de voiture électrique sera également étudié. En effet, suite au succès de ce projet au niveau de 55 municipalités dans la région parisienne et les contrats déjà conclus par Bolloré avec les villes de Lyon, Bordeaux et Indianapolis (États-Unis), ce dernier va discuter avec Renault de la possibilité de créer un joint-venture pour remporter encore plus de contrats et satisfaire ainsi la demande croissante en matière de partage de véhicules électriques que ce soit en France ou à l’international. Il est ainsi pressenti que le constructeur au losange devrait, dans un premier temps, joindre sa force à celle de Bolloré en prenant des actions pour Bluely (Lyon) et Bluecub (Bordeaux).

Des Bluecar dans les usines Renault

Les deux groupes vont également se pencher sur la possibilité de transférer certains processus de production de la Bluecar, la voiture électrique 4 places de Bolloré utilisée pour l’Autolib’, vers l’usine Renault de Dieppe. Ce dernier devrait en même temps fournir des pièces et des composants. L’opération vise à anticiper une augmentation de la production liée à une forte demande pour la Bluecar et pour le modèle décapotable prévu pour juin 2014. Enfin, Renault pourrait supporter le groupe Bolloré dans le développement et la production d’une nouvelle voiture électrique 3 places et disposant d’une autonomie de plus de 200 km. En effet, les données issues d’une étude du système Autolib’ montrent que trois quarts des locations ont été effectués par un maximum de trois passagers. Ce 3 places reposera certainement sur la technologie lithium-métal polymère de Bolloré qui pourrait également être exploitée par Renault sur certains de ses futurs modèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.