Renault-Nissan atteint la barre des 250 000 voitures électriques vendues

Grâce à 6 modèles électriques sur le marché, Renault-Nissan est parvenu à dépasser les 250 000 voitures électriques vendues début juin. La Nissan Leaf compte à elle seule pour 74 % des ventes. La montée en puissance des modèles de la marque Renault est attendue à partir de cette année.

 

nouvelle nissan leaf

 

Moins de 5 ans après le lancement de la Nissan Leaf, premier modèle 100 % électrique commercialisé en masse, l’alliance Renault-Nissan a annoncé qu’elle a désormais écoulé plus de 250 000 unités, tous modèles confondus, depuis le début de ce mois de juin. « L’alliance compte aujourd’hui pour la moitié des véhicules électriques vendus partout dans le monde », peut-on notamment lire dans le communiqué publié pour l’occasion par le groupe qui est particulièrement fier de son exploit. La 250 000ème voiture électrique a été livrée à Yves Nivelle, un ingénieur informatique français. Il s’agit d’une Renault Zoe que Nivelle a échangée contre un vieux modèle diesel en profitant du superbonus écologique de 10 000 euros accordé par le gouvernement français depuis avril 2015. « J’ai été convaincu la première fois que j’ai conduit la voiture. C’est un vrai plaisir à conduire et ça fait du bien de faire ma part pour l’environnement », a-t-il déclaré.

 

La Nissan Leaf en locomotive

 

Ces 250 000 exemplaires incluent tous les modèles électriques commercialisés sous les deux marques Renault et Nissan à savoir : la Nissan Leaf, la Nissan E-NV 200, la Renault Zoe, la Renault Kangoo Z.E, la Renault Fluence Z.E et la Renault Twizy Z.E. La star reste évidemment la Nissan Leaf qui compte pour plus de 185 000 unités. C’est d’ailleurs Nissan qui est essentiellement à l’origine de ce succès puisque Renault n’a vendu que 65 000 exemplaires depuis le lancement de la Kangoo Z.E en octobre 2011. La marque au losange devrait toutefois faire mieux dans les prochaines années grâce notamment à l’introduction d’un nouveau moteur fabriqué en interne qui va permettre de réduire les prix des modèles. Il faut cependant signaler que ce résultat est très loin de l’objectif initial de Renault-Nissan qui était de mettre en circulation 1,5 million de véhicules électriques d’ici à la fin de cette année. Adopté en 2012, cet objectif a été officiellement abandonné l’année dernière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.