Saab : nouvel arrêt de production pour la 9-3 électrique

2 ans après sa reprise par NEVS, le constructeur suédois Saab connaît de nouvelles difficultés financières qui le contraignent à suspendre la production de la 9-3 et de sa version 100 électrique. Un investisseur s’est désisté malgré ses obligations contractuelles, mais le groupe reste optimiste et est sur le point de trouver un nouveau partenaire financier.

 

saab 9-3. arrêt de production

 

Alors que l’espoir commençait à renaître chez les inconditionnels de la marque suédoise Saab après l’annonce du début d’une production limitée de la 9-3 électrique à Trollhättan en avril dernier, NEVS, le principal actionnaire a annoncé un nouvel arrêt. Une fois de plus, des problèmes financiers sont mis en avant pour justifier la décision qui s’accompagne d’une réduction de personnel, essentiellement des consultants. En effet, NEVS a révélé que la firme chinoise Qingbo Investment Co, un des investisseurs ayant participé au processus de rachat de Saab en 2012, n’a pas honoré ses obligations contractuelles. Le constructeur suédois est ainsi contraint de trouver de nouveaux investisseurs pour pouvoir reprendre ses opérations. Ce nouveau contretemps devrait logiquement provoquer un retardement de la commercialisation de la 9-3 électrique qui était initialement prévue pour 2015.

Optimisme

Cela fera ainsi plus de 5 ans d’attente pour les consommateurs puisque le premier concept, l’E-power 9-3, a été dévoilé lors du Salon de l’automobile de Paris de 2010. NEVS reste cependant optimiste et serait déjà en pourparler avec de nouveaux investisseurs, dont une compagnie automobile, pour trouver des financements additionnels. Le constructeur a également procédé à la signature d’un accord portant sur un développement conjoint de produits avec un autre manufacturier automobile majeur. NEVS a déjà injecté près de 332 millions d’euros à ce jour au sein du capital de Saab, mais ce dernier a besoin d’investissements supplémentaires pour le paiement des fournisseurs, la création d’une nouvelle usine de batterie électrique et la mise en place d’un centre de développement technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.