Standards d’émission de CO2 : les constructeurs européens soulignent l’impact du pouvoir d’achat

Les futurs standards d’émission de CO2 en Europe doivent être adaptés aux capacités financières des ressortissants de tous les États membres de l’Union européenne. L’association des constructeurs met en garde les décideurs.

Source : ACEA

Considérer le pouvoir d’achat des consommateurs pour éviter de fixer des objectifs irréalistes. Telle est, en résumé, la principale recommandation de l’association des constructeurs automobiles européens (ACEA) à l’endroit des parlementaires européens. L’association s’appuie sur une récente étude qui met en avant un taux d’absorption des voitures électriques frôlant 0% dans les pays où le PNB par habitant est inférieur à 18 000 euros. Au niveau de la moitié des États membres, ce taux ne dépasse pas 0,75%. 85% des ventes sont réalisées au sein de 6 pays qui figurant par ceux affichant les PNB par habitant les plus élevés.

« Le Parlement européen ne doit pas perdre de vue que la marché est essentiellement dicté par les consommateurs », a indiqué le secrétaire général de l’ACEA.  Il a ajouté que le passage à l’électrification n’interviendra pas sans une considération adéquate de l’accessibilité par le client.

30% de part de marché pour 2030

Le Parlement européen s’apprête en effet à voter les standards d’émission de C02 post-2020 sur la base des propositions de la Commission. Particulièrement ambitieuses, celles-ci reposent sur des ventes de voitures 100% électriques à hauteur de 15% du marché en 2025. Cette part de marché doit passer à 30% en 2030. L’état réel du marché demeure toutefois à des années-lumière de ces chiffres. En 2017, l’ACEA indique une part de marché de 0,7% pour les véhicules électriques.

L’ACEA n’a également pas manqué d’insister sur l’importance des investissements publics sur les infrastructures de recharge. Le Parlement, à travers les comités sur l’industrie et sur le transport, se prononcera le 10 juillet 2018 prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.