Toyota Prius 2014 : prix en baisse pour le marché américain

Toyota a annoncé une baisse de prix assez conséquente pour la commercialisation de la version 2014 de la Prius Hybride rechargeable sur le marché américain. Les contenus et options proposées restent les inchangés. Aucune information concernant le marché européen n’a été communiquée.

Toyota-Prius-7

Les fans américains de la Toyota Prius peuvent se frotter les mains puisqu’ils pourront réaliser une économie comprise en 2 010 USD (1510 euros) et 4 620 USD (3 500 euros) sur l’achat de la version 2014 Hybride rechargeable selon qu’ils optent pour le modèle de base ou pour le modèle « avancé ». Les nouveaux tarifs seront ainsi de 29 990 USD (22 490 euros) pour le premier et de 34 905 USD (26 180 euros) pour le haut de gamme, le frais de livraison de 810 USD (607 euros) n’étant pas inclus. Cette réduction fait de la Prius 2014 un des modèles offrant le meilleur rapport qualité/prix du marché d’autant plus que les fonctionnalités et les caractéristiques techniques proposées restent les mêmes et que le modèle donne encore droit à un crédit d’impôt fédéral de 2 500 USD (1875 euros).

Une tendance sur le marché actuel

À travers cette mesure, Toyota respecte la tendance suivie actuellement par les constructeurs qui cherchent à vulgariser les voitures hybrides et écologiques en les rendant plus accessibles en termes de cout. Si les fameux modèles électriques à moins de 30 000 USD (22 500 euros) de Tesla Motors et de General Motors ne verront pas le jour avant deux ou trois ans, voire plus, Toyota propose du concret avec cette Prius 2014 même si elle reste un hybride. D’autres constructeurs ont également procédé à des baisses de prix cette année avec notamment General Motors qui a accordé une remise de 5 000 USD (3750 euros) sur les Chevrolet Volt, maintenant vendus à 34 995 USD (26 250 euros) aux États-Unis. La Ford Focus électrique a bénéficié, quant à elle, d’une réduction de 4 000 USD (3 000 euros) suite à des difficultés de vente. Les yeux se tournent maintenant vers le marché européen où les consommateurs attendent leur « part » de réduction de prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.