Twizy’lib : un nouveau système d’auto électrique en libre-service à Marseille

La compagnie Citiz Provence vient de lancer un service d’autopartage reposant sur une flotte 100 % électrique de Renault Twizy auprès de la ville de Marseille. Ce système, moins cher, mais beaucoup moins développé que l’Autolib’ parisien, devrait faire l’objet d’une expansion considérable en cas dès cette année 2014.

 

renault-twizy

 

La coopérative Citiz Provence vient d’intégrer 5 Renault Twizy électrique dans sa flotte marseillaise pour lancer un nouveau service baptisé « Twizy’lib ». Contrairement à ce que son appellation peut laisser supposer, ce système est assez différent de l’Autolib’ de Paris et de ses déclinaisons. Il est notamment moins cher puisque son utilisation n’est facturée qu’à 1 euro par tranche de 15 min, frais de parking compris et sans limitation en termes de kilométrage, et à 11 euros mensuels pour l’option abonnement. La Twizy’lib se distingue également par son système de récupération et de restitution. Une application mobile aidera l’utilisateur à localiser un véhicule libre et disposant d’un niveau de batterie supérieur à 25 %. Une fois les besoins satisfaits, le client peut le laisser sur n’importe quelle place de parking du centre de Marseille.

Bientôt une couverture nationale

Pour l’instant, la Twizy’lib n’est disponible en stationnement que pour l’hypercentre de la ville de Marseille dans une zone allant du Vieux-Port à la préfecture. Citiz Provence est cependant ambitieux quant à l’avenir de son système et prévoit des expansions dès cette année 2014. « C’est un premier test au niveau local et si l’opération est concluante, Twizy’lib pourrait s’implanter dans d’autres villes françaises », a notamment déclaré Yvon Roche, président de la coopérative. Dans l’immédiat, la zone d’opération du système à Marseille fera l’objet d’une expansion aux Cinq Avenues et à La Joliette dans les prochaines semaines et Citiz compte s’équiper de 15 véhicules additionnels. Étant donné que la compagnie est présente dans près de 80 villes françaises, Autolib’ devrait se préparer à une forte concurrence dès à présent.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.