Voiture électrique : bientôt à l’Élysée

Suite à des tests concluants menés depuis 2013, le Palais de l’Élysée a décidé de se doter d’un parc composé totalement de voitures électriques d’ici 2015. Le projet permettra à la présidence de la République de réduire ses dépenses, ses émissions de CO2 et de montrer l’exemple aux citoyens de l’hexagone qui hésitent jusqu’ici à adopter la technologie.

 

Elysée_Palace,_Paris

 

La présidence de la République envisage d’électrifier son parc automobile dans les prochaines années. « Nous sommes en phase de test depuis septembre 2013 », a notamment déclaré le Colonel Biofarina, commandant militaire et responsable de la mobilité du personnel de l’Élysée lors d’une interview accordée à la radio France Bleu. En effet, depuis cette date, l’institution a procédé à la location de 5 Renault Zoe pour évaluer la faisabilité et la pertinence d’une flotte 100 % électrique. Le Colonel Biofarina a jugé ces tests concluants et une électrification totale du parc automobile est ainsi l’objectif affiché pour 2015, avec « éventuellement des Zoe ». Les Peugeot 308 Diesel utilisés jusqu’ici par le personnel de la présidence vont ainsi bientôt quitter les cours du prestigieux palais tandis que Renault doit se frotter les mains.

Montrer l’exemple

Ce projet intervient à point nommé à l’heure où les restrictions budgétaires sont de mise puisqu’un parc automobile 100 % électrique devrait permettre à l’Élysée d’économiser près de 10 000 litres de carburant. Il s’agit également pour la présidence d’un excellent moyen pour montrer l’exemple et inciter les citoyens à adopter les véhicules électriques même si le président de la République ne peut pas adopter une voiture 100 % électrique pour des raisons de sécurités étant donné que cette dernière ne peut pas encore recevoir un blindage. L’initiative de Arnaud de Montebourg, ministre du Redressement productif, qui a conduit une Zoe pour venir au conseil des ministres en octobre 2012 a apparemment produit les effets escomptés auprès des plus hautes instances de la République. Au total, une réduction des émissions de CO2 de 10 tonnes est prévue grâce à cette opération.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.