Voiture électrique Mercedes-Benz : le premier modèle EQ sera produit en Moselle

Le groupe Daimler va investir 500 millions d’euros pour permettre à son usine de Hambach, en Moselle, de produire la première voiture électrique Mercedes-Benz de la gamme EQ. Le site a convaincu par l’expertise qu’elle a acquise à travers la Smart.

Pilier d’un vaste projet d’électrification

La France va profiter des ambitions du groupe Daimler sur le marché de la mobilité électrique. L’usine de Hambach, en Moselle, qui produit actuellement la Smart, deviendra en effet l’un des piliers du projet. Le site accueillera la première voiture électrique Mercedes-Benz sous la gamme EQ. Le groupe annonce également un investissement de 500 millions d’euros pour l’usine elle-même et pour le développement du véhicule. D’importantes expansions et restructurations sont prévues pour adapter le site de Hambach aux contraintes technologiques de l’électrification.

Evènement historique

Il intègrera ainsi un vaste réseau de production de véhicules électriques compacts réparti sur trois continents. Par la même occasion, Mercedes-Benz s’implante pour la première fois dans l’Hexagone. Dieter Zetsche, PDG de Daimler, a d’ailleurs souligné cet évènement. « Il y a 20 ans, nous avons débuté un projet franco-allemand exemplaire avec la production de la Smart à Hambach. Maintenant, nous passons à la prochaine étape et pour la première fois de notre histoire vieille de plus de 100 ans, nous apportons la production de Mercedes-Benz en France », a-t-il indiqué.

Expertise reconnue

À côté de la nécessité de corriger un manquement historique, Mercedes-Benz a choisi l’usine de Moselle pour son savoir-faire. « Le site de Hambach compte plusieurs années d’expérience dans la fabrication de voitures 100% électriques », a expliqué Annette Winkler, Président de Smart. Elle a ajouté que Daimler va profiter de cette « énorme expertise » pour la prochaine voiture électrique Mercedes-Benz EQ. Hambach fait effectivement figure de pionnier dans la production de voiture électrique. Le prototype de la Smart électrique remonte en 2007. Les modèles de série en sortent depuis 2012.

Zéro carbone

L’usine présente par ailleurs d’autres avantages. Elle puise toute l’énergie qu’elle consomme de sources renouvelables. Les employés ont également récemment adhéré à un pacte destiné à accroitre la compétitivité du site à travers une augmentation du volume de travail et une revalorisation salariale. Ils vont avoir du travail puisque la marque planifie d’électrifier tous ses modèles d’ici 2022 et de lancer dix nouvelles voitures électriques Mercedes-Benz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.